FinnmarKable - Épilogue - Norvège - Retour du Monde - Carnets de voyage
Ici tout ce que nous avons emporté et rapporté de notre voyage Finnmarkable en Norvège : cartes, guides et quelques chiffres marquants et utiles.
Norvège, norway, hiver, nord, alta, cap nord, north cape, laponie, Finnmark, europe, retour du monde, road trip, roadtrip, photographie, photography, carnet de voyage, aurore boréale, monde, voyage, tourisme, podcast
25694
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-25694,page-child,parent-pageid-24974,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 
finnmarkable_bannerday_epilogue
Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 1 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 2 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 3 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 4 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 5 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 6 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 7 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 8 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 9 Retour du Monde - FinnmarKable - Jour 10 Retour du Monde - FinnmarKable - Video Retour du Monde - FinnmarKable - Epilogue
Epilogue

On a beau commencer à connaître la partie nord de la Norvège il n’en reste pas moins que partir à l’assaut du Finnmark fût une réelle expérience. Il nous manquait une grosse boucle pour à peu près pouvoir dire que nous avions tracé toutes les grandes lignes de la Norvège.

Cette boucle de FinnmarKable, elle était dans les tuyaux depuis notre première envie de retourner là-haut. Le trajet avait même été ébauché entre deux verres au beau milieu d’un bar.

 

Si la partie ouest du Finnmark reste relativement connue et visitée touristiquement parlantHammerfest ou encore le Nordkapp sont des étapes incontournables sur la route des touristes – la partie est et sud quant à elle reste relativement désolée. C’est bien la première fois dans ce pays que nous suscitions autant l’étonnement des gens rencontrés, nous demandant bien souvent ce que nous venions faire ici.

 

En quelques kilomètres à peine le Finnmark propose une diversité de paysages qui laissent sans voix. Des falaises acérées du Nordkapp aux paysages de toundra et de taïga ou rien ne semble être en mesure de pousser et où le vent vous dévore de ses dents glaciales, on peut donc dire que cette région de la Norvège propose un éventail assez large de choses à voir évitant ainsi toute monotonie au voyageur de passage.

 

Mais le revers de la médaille oblige, il faudra vous préparer – spécialement en hiver – à rencontrer quelques difficultés pour trouver des points de chute. Mais face à la beauté des paysages et aux rencontres effectuées, au fond, c’est un moindre mal.

Guides

Considérant le nombre de voyages effectués dans ce pays et dans ces régions nordiques nous avons été raisonnables et n’avons pas acheté de nouveaux guides. L’essentiel trônait déjà dans notre bibliothèque. Le Guide du Routard en back-up pour quelques informations pratiques et le plus complet et le plus important de tous, le Guide la Laponie originale et durable sorti chez ViaTao et écrit par notre ami Léon. Vous y trouverez tout ce que vous ne trouverez pas dans les autres guides. Un must-have.

Cartes routières

Evidement et comme toujours, pas de GPS avec nous et comme les cartes routières sont un peu notre petit péché mignon nous avons, chez Voyageur du Monde, trouvé une carte au 1 : 400 000 sur la Norvège du Nord (Tromsø-Nordkapp-Kirkenes) parue chez les suisses de Kümmerly+Frey. Concise, claire, détaillée, allant même jusqu’à mentionner toutes les pistes de moto-neige, cette carte a fait le boulot. On pourrait tout de même regretter un papier peu solide et une tendance à mal résister aux pliures. En back-up nous avions aussi emmené la carte que nous avions lors de l’Arctic Roadtrip, à savoir une IGN de la Norvège et de la Suède.

Quelques chiffres :

  • 1 724,3 km
  • Prix du Sans Plomb 95 : 16 NOK/l (soit environ 1,70 €)
  • Prix d’Aller/Retour par SAS : 256 € par personne
  • Prix de la location de voiture via Hertz : Environ 293,33 NOK / jour
  • Pour les hébergements, on vous invite à jeter un œil à notre article sur le blog, listant tous nos hébergements : http://www.retourdumonde.fr/blog/hebergement-hiver-islande/

On a mis d’autres chiffres un peu moins sérieux sur notre blog, dans notre article bilan.

1724,3

Kilomètres

-28°c

Au plus froid

0°c

Au plus chaud

12

Bølle

Informations Pratiques :

Dans ces pays là et à cette saison là, les routes sont toujours une grande inconnue. Mais si jamais vous aviez quelques peurs, quelques doutes, sachez que les services de la voirie en Norvège sont diablement efficaces. Croiser des chasse-neiges faisant plusieurs allers-retours sur des portions d’une dizaine de kilomètres est une chose courante, en particulier sur les grands axes.

 

A l’instar du très efficace Vegagerdin en Islande, il existe en Norvège un site de l’info trafic nommé Vegvesen qui vous tiendra au courant des portions de routes fermées pour cause de mauvais temps ou encore de l’heure des convois comme sur la route du Nordkapp. La carte interactive, encore en beta, n’existe malheureusement qu’en norvégien pour le moment.

Pas de règles particulières à adopter sinon le simple principe de prudence. Garder en tête que des animaux peuvent surgir à tout moment sur la route tels que des renards, des rennes ou bien des élans.

 

Il arrive parfois que les routes soient gelées plus que d’ordinaire, c’est rare mais ça arrive. La voiture aura tendance à chasser un peu et se contentera de suivre les traces des précédents véhicules. Deux mains fermes mais souples sur le volant seront le gage de ne pas sortir de la route.

 

Pour ce qui est des convois, comme par exemple celui du Nordkapp, les règles vous seront rappelées avant le départ. Elles sont simples et tiennent en quelques mots : Les bus sont prioritaires et passent devant les voitures, garder une distance raisonnable entre chaque véhicule, ne vous arrêtez sous aucun prétexte et ne vous faites pas distancer et pour finir gardez une vitesse constante et moyenne aux alentours de 40 km/h.

Par principe de précaution et c’est toujours le conseil que l’on donne aux voyageurs qui se rendent là-haut, penser à faire le plein lorsque votre réservoir arrive à la moitié de la jauge. Ils arrivent que les stations soient espacées de plusieurs centaines de kilomètres et il serait idiot de se retrouver perdu au milieu de nulle part.

 

Les stations services se trouvent souvent au croisement de routes, dans les grandes villes ou proches des frontières. Elles sont aussi un lieu de vie et un très bon prétexte pour se réchauffer autour d’un café ou d’une petite pâtisserie. Quitte à être là autant en profiter pour se délecter de quelques petites douceurs.

Dans la catégorie liens utiles je demande le site officiel de la météo norvégienne (qui existe en anglais, en bokmål, en nynorsk, en kvène et en sami) : YR

Ce site de météo est diablement efficace et abondamment complet. De la force du vent à la couverture nuageuse il se fait un allié précieux pour se renseigner sur les températures ou le temps à venir. N’oubliez jamais que dans ces pays là, le temps est rapidement variable et que les températures peuvent chuter en un clin d’œil, ce n’est pas parce qu’il fait un petit -2°c pour le moment que ça ne chutera pas à -25°c d’ici une heure.

Dans ces paysages de toundra où rien n’arrête le vent, ce dernier pourra vite devenir votre pire ennemi.

 

A noter : si comme nous vous décidez de faire un passage par la Finlande, sachez qu’il existe là aussi un site du Finnish Meteorological Institute dont le site est lui aussi très pratique.

Cette année pour nous elles étaient bien au rendez-vous, bon certes nous avons manqué quelques belles soirées dû à une couverture nuageuse bien trop épaisse mais tout de même nous ne rentrons pas bredouille.

 

Pour ce qui est des liens, nous restons fidèle au site de softservenews, très efficace, ainsi qu’à aurora-service.eu. Notez qu’il arrive que certains sites de météo locale disposent d’un onglet sur les prévisions d’aurores.

 

Si jamais comme nous, il vous arrive d’être dans une petite zone urbaine et que vous ne savez pas où chercher un peu de ciel noir. Je vous conseille vivement de garder dans vos favoris le site de Dark Site Finder qui vous indiquera autour de vous à l’aide d’une carte, les zones en dehors de la pollution lumineuse.

 

Enfin pour finir, gardez en tête qu’il ne faut surtout pas hésiter à aller jeter un coup d’œil dehors de temps en temps. Il arrive parfois, voir même souvent, que les prévisions indiquent un indice très faible avec peu de chance de voir des aurores et pourtant ces prévisions peuvent aussi se tromper. C’est ce qui nous est arrivés à Olderfjord où les indices étaient très calmes et pourtant il s’agissait là de notre plus belle nuit du voyage.

Pourtant habitués aux zones reculées et à des périodes creuses nous avons, pour la première fois, rencontré beaucoup de difficultés pour placer les hébergements sur notre route. Malheureusement les sites de l’office de tourisme de Norvège et celui de Northern Norway sont extrêmement avares en conseils et adresses.

 

Il faudra par conséquent vous en remettre à vous même, à votre clavier et à votre moteur de recherche favori. Chercher et chercher en vain en vous aidant d’une carte et de quelques mots clés. Par chance Airbnb et autres plateformes se développent très bien dans ces pays et vous pourrez trouvez quelques adresses même dans des coins reculés.

 

N’hésitez surtout pas à passer des coups de téléphone dès lors que vous trouvez un hébergement qui vous plait, ne serait ce que pour vous faire confirmer la bonne ouverture ou à contrario pour qu’on vous indique d’autres hébergements à proximité susceptibles d’être ouverts.

 

Un dernier conseil et pas des moindres, surtout ne désespérez pas, il y a toujours une solution.

Pas de commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.