Retour du Monde - Hébergement - Toi, toi mon toit en Écosse
9 jours en Écosse et en campervan et une possibilité infinie d'hébergements différents : campings mais aussi emplacements insolites, en pleine nature.
retour du monde, blog, photographie, photography, ecosse, scotland, europe, van, campervan, vanlife, loch, château, skye, glasgow, camping, uig, bundrew
21218
post-template-default,single,single-post,postid-21218,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Hébergement – Toi, toi mon toit en Écosse

Hébergement – Toi, toi mon toit en Écosse

Comme depuis Février je suis à peu près sûr que vous avez oublié la chanson et que vous ne l’avez plus en tête, on a décidé de faire un « Toi, toi, mon toit » en Écosse, édition spéciale Camper-Van.

RdM-980--Featured_S&C_TTMT

On vous l’a dit avant de partir, à partir de fin octobre, début novembre très peu de campings restent ouverts à l’année. Généralement ce sont ceux soit à l’approche des grandes villes et des points touristiques soit ceux qui disposent de mobil homes à l’année où les gens qui ont un petit budget n’ont pas d’autres choix que d’y habiter. On a d’ailleurs dû recroiser deux sites pour savoir quoi était ouvert et où.

Pour ce qui est du sauvage ou des aires de services, il n’existe pas grand chose. On a bien trouvé un site participatif, Park 4 Night où chaque contributeur rentre les coordonnées des coins sympas où l’on peut dormir un peu partout en Europe. Ça peut aider, mais vu qu’on était, comme d’habitude, dépourvu de GPS, on a tout fait au feeling, en faisant marcher notre « pifomètre ». Alors nos « spots » ne conviendront pas forcément à tous les types de camper-vans ou de camping-cars mais ça peut déjà vous donner des pistes.

La règle numéro 1 : Prenez les chemins de traverse, les petites routes, moins de monde, plus de tranquillité et souvent plus de solutions. N’oubliez pas aussi les règles de bases qui sont : On ne dort pas sur une « Passing Place », les petits refuges qui permettent aux voitures de se croiser, sauf si celle-ci est profonde et n’entrave pas la circulation. On ferme sa vanne des eaux usées, on ne laisse pas de déchets, on évite de se mettre dans des angles morts (sortie de virage, en haut d’une montée,…), on respecte la nature et le fameux Scottish Outdoor Access Code

A noter que dans le parc national du Loch Lomond & Trossachs National Park, il existe des parkings réservés aux camping-cars, où moyennant une petite taxe, on peut se garer sur du dur (cailloux), ce qui peut éviter des surprises si il a plu toute la nuit, où vous trouverez un point de vidange des WC chimiques et des eaux usées. Certains proposant même l’électricité et une petite boutique à la réception pour le strict minimum.

Loch Lomond Woods Holiday Park

Prix pour l’emplacement (avec électricité) : 21£

1ère nuit, 1er camping. On a fait ce choix essentiellement dans un but pratique, histoire de recharger toutes les batteries, de prendre le temps de tout ranger, que ce soit la nourriture, les vêtements, le bordel, enfin tout quoi. A à peine une demi-heure de Glasgow c’est parfait pour une première étape surtout qu’on avait récupéré assez tard notre maison roulante et qu’on n’avait pas envie de se prendre la tête pour chercher où se poser.

Allez-y : Si vous voulez passer une nuit bercée par la petite rivière qui descend directement du Loch Lomond, où si vous voulez prendre votre douche en écoutant de la bonne pop anglaise, histoire de faciliter l’immersion en terre écossaise.

N’y allez pas : Si voulez dormir tranquille et que votre voisin dans son camper-van turquoise, sorti tout de droit de Pimp My Ride avec ses LED multicolores sur le toit et la calandre vous rappelle les stroboscopes du Méga Macumba d’Orléans.

http://www.holiday-parks.co.uk/index.php?page=loch-lomond

RdM_Ecosse_TTMT_1

RdM_Ecosse_TTMT_2

Route B863 – Loch Leven

Latitude : 56°42’48.9″N – Longitude : 5°00’21.7″W

Pour cette première nuit en sauvage, ce fut peut être le « spot » le moins silencieux. La B863 est une route de taille moyenne, elle contourne le Loch Leven, évitant de fait la route principale qui remonte directement sur Fort William. Arrivés dans une pénombre toute relative, c’est sa petite île pleine de mystère au milieu d’une perspective anguleuse de montagnes qui nous a fait nous arrêter. La vue était sympa avec cette nuit qui tombait, ce ciel gris cuivré et ses nuages qui s’étiraient. Qui plus est le parking était large, à l’écart de la route et ne présentait pas de danger potentiel.

Allez y : Si vous désirez faire trempette le matin, une petite plage vous attend en contrebas. Juste assez de place pour étaler votre serviette. Température de l’eau non garantie.

N’y allez pas : Le passage répété au petit matin d’une ambulance qui passe 4 fois de suite dans les deux sens, ne vous donne pas l’impression d’être en sécurité dans ce pays où les gens ont un drôle d’accent.

https://goo.gl/maps/ZulXq

RdM_Ecosse_TTMT_3

RdM_Ecosse_TTMT_4

Route ? – Île de Skye

(En sortant du ferry à Armadale, ne pas prendre la route principale (A851) et tourner tout de suite à gauche, direction Aird of Sleat et Ardvasan)
Latitude :
57°2’31.8042″N – Longitude : 5°56’13.9698″W

Sortis premiers du ferry, on a tout de suite pris la tangente, pour emprunter cette petite route sans nom qui tortille jusqu’au phare de Point of Sleat. Une route à voie unique, qui grimpe méchamment avec une bonne grosse côte à 16% et qui une fois passé Ardvasan domine toute la baie de Sound of Sleat et donne même à apercevoir le continent et les lumières de Malaig. Bon, au début de l’article je vous disais de ne pas vous garer sur une « Passing Place » et bien voilà c’est l’exception qui confirme la règle. Faut dire que celle-ci était très large, et une fois garé en retrait ça ne posait pas trop de problème. La route en cul-de-sac est très peu passagère et la vue est magnifique.

Allez-y : Si vous cherchez un spot parfait pour admirer le lever de soleil sur la baie de Sound of Sleat avec en bonus la possibilité de regarder les rotations nocturnes du Ferry entre Skye et Mallaig.

N’y allez pas : Si vous êtes du genre tête en l’air et que vous avez oublié le frein à main. Ce « spot » un chouilla en pente peut vous faire vous réveiller quelques centaines de mètres plus bas sur les rochers tranchants qui bordent l’île de Skye.

https://goo.gl/maps/3MZhB

RdM_Ecosse_TTMT_5

RdM_Ecosse_TTMT_7

RdM_Ecosse_TTMT_6

Uig Bay Campsite – Île de Skye

Prix de l’emplacement (avec électricité) : 15£

Le camping du bout du monde. Arrivés un peu tard, situé juste en face du terminal du ferry pour les îles Lewis, Harris et North Uist, l’entrée du camping se trouve au bout d’un chemin qui ne mène nulle part. Je pense qu’à quelques minutes près, le patron s’était résigné et avait décidé de fermer devant l’absence de client. Impossible de se mettre face à la mer en raison de la refonte et de l’entretien des pelouses (le britannique ne rigole jamais avec la perfection de son gazon), c’est sur les graviers que nous avons dormi, face à la mer et le cul en direction des sanitaires histoire de minimiser (un peu) l’impact du vent fort qui souffla cette nuit là. Sanitaire propre, douche chaude, cabine de douche grand luxe avec wc incorporé, possibilité de faire une machine et de sécher son linge (avec des tokens préalablement achetés à la réception). A noter pour les alcooliques amateurs de houblon que c’est à Uig que se trouve l’unique micro-brasserie de l’île.

Allez- y : Si vous fuyez le monde extérieur, que vous avez besoin du confort d’une douche chaude sans le désagrément de croiser quelqu’un rouleau de papier toilette sous le bras.

N’y allez-pas : Si vous voulez faire la bringue et entamer une tournée des bars. Uig hors saison, c’est un terminal de ferry, un bar presque vide où se retrouve quelques matafs et camionneurs en attente du prochain bateau, noyant leur attente dans une pinte et faisant tinter aux machines à sous.

http://www.uig-camping-skye.co.uk/

RdM_Ecosse_TTMT_8

RdM_Ecosse_TTMT_9

Route ? – Strathcarron, Highland

(Si vous venez de Bealach Na Bà, passez Applecross, continuez sur la route qui longe la côte, ce sera quelques kilomètres avant Kilnakill)
Latitude :
57°27’51.14″N – Longitude : 5°51’43.530″W

C’est le spot mythique, le spot mystique. Nous avons terminé la sublime route de Bealach Na Bà sous une lumière déclinante, où à la faible luminosité et à la lueur des phares les seuls points clairs dans ce début de nuit était le cul blanc des faons et des biches qui s’éloignait de la route pour plonger dans la lande, le tout sous l’œil dominateur d’un cerf dont les bois se découpaient dans la presque nuit. Et c’est en apercevant la silhouette d’un cerf sur un parking (un vrai) que nous avons remarqué ce « spot ». Trônant dans l’obscurité, son ombre presque fugace nous attendait, nous montrait le chemin (enfin j’aime bien le croire). Cette route est calme, très très calme. Par contre la vue dégagée sur Skye et les îles de Raasay et Scalpay a un inconvénient : absolument rien ne vous protège des rafales de vent sorties tout de droit d’une soufflerie.

Allez-y : Si vous avez un côté Brigitte Bardot (le bon côté hein, pas celui un peu obscur) et que prendre votre café en regardant les biches prendre leur petit déjeuner sous la surveillance de deux cerfs est pour vous un enchantement, voir un ravissement.

N’y allez pas : Si justement vous avez peur d’entendre des bruits à 4h du matin, d’ouvrir la porte pour tomber nez à nez avec un cerf en train de se gratter le croupion ayant pris votre van pour un tronc d’arbre.

https://goo.gl/maps/bgLxI

RdM_Ecosse_TTMT_10

RdM_Ecosse_TTMT_12

RdM_Ecosse_TTMT_11

Route ? – Ullapool, Highland

(Prenez la A835 direction Inverness, lorsque vous arrivez au niveau de Drumrunie, prenez sur votre gauche la petite route direction Badnagyle, Linneraineach et le Loch Lurgainn. Ce sera quelques kilomètres au début de la route juste avant d’arriver au Loch)
Latitude :
58°0’20.74″N – Longitude : 5°8’25.89″W

Nous sommes passés par le petit village d’Ullapool, où des maisons basses font l’essentiel du village avec une vue imprenable sur un Loch Broom déchainé par le vent et la pluie. Deux campings d’indiqués, on a cherché les deux sans les trouver. Alors on s’est résigné à avancer, laissant derrière nous Ullapool. Sur la A835, grosse route de passage, impossible de trouver quoi que ce soit, et dans ce coin là, sans faire trop de kilomètres, il n’y a qu’une seule route perpendiculaire. Dans la nuit noire et sous une brume qui commençait à tomber des montagnes, un parking en forme de rectangle parfait nous attendait patiemment. Relativement peu de passage, un ou deux semis remorques le soir roulant à pleine balle sur une route à voie unique, mais sans danger car ce « spot » est vraiment en retrait de la route.

Allez-y : Si vous venez en Écosse pour vous réveiller face à des montagnes (en l’occurrence ici le Ben Mor Coigach) massives baignées dans une brume ouatée et cotonneuse.

N’y allez pas : Si le moindre bruissement de ruisseau vous donne envie de pis….de vous soulager. Ce « spot » est entouré de 2 petits ruisseaux et d’une cascade. Bruit de fond en continu et ambiance CD de relaxation numéro 22 « Ruisseaux des bois » disponible à Nature & Découvertes.

https://goo.gl/maps/iKpLR

RdM_Ecosse_TTMT_13

RdM_Ecosse_TTMT_14

Bunchrew Caravan Park – Inverness

Prix de l’emplacement (avec électricité) : 19,30£

A journée un peu étrange, camping un peu étrange. Le camping de Bunchrew se trouve à peine à quelques kilomètres d’Inverness. Composé pour la grande majorité de familles vivant en bungalow, le camping a quand même un gros avantage, un emplacement de choix. Situé face à la baie de Beauly Firth (qui porte bien son nom), au fond du camping au milieu de 3 caravanes non habitées on était plutôt pas mal. Au fond les lumières d’Inverness et de son fameux pont entre la ville et Black Isle, derrière le cul de la baie et ses montagnes et forêts derrière lesquels se couche le soleil. Par contre ne misez pas trop sur les douches. Les sanitaires ne connaissent pas du tout le mot « isolation ». Hauteur sous plafond, porte extérieure qui laisse passer le vent plus eau tiédasse, c’est une belle combinaison pour attraper la crève.

Allez-y : Si vous cherchez un chouette coin à l’approche d’une grande ville, vous permettant de voir la ville mais en vous sentant tout de même à l’extérieur de la ville (vous avez compris ?)

N’y allez pas : Si pour vous douche veut dire prendre son temps sous une eau chaude dans un environnement douillet et bien isolé. Oubliez. Mais par contre dites vous que vous allez prendre la douche la plus rapide de votre vie et qu’au moins vous ne gâcherez pas d’eau. C’est la planète qui vous dit merci.

http://www.bunchrew-caravanpark.co.uk/

RdM_Ecosse_TTMT_15

RdM_Ecosse_TTMT_16

RdM_Ecosse_TTMT_17

Route B846 – Loch Rannoch

(Prendre la B846 qui longe le Loch Tummel et le Loch Rannoch, et vous le trouverez quelques kilomètres avant Bridge of Ericht)
Latitude :
56°41’31.06″N – Longitude : 4°22’56.38″W

Voilà l’endroit où nous avons sérieusement galéré. On pensait, enfin ok, je pensais que suivre le Loch Rannoch et le Loch Tummel serait une bonne piste pour trouver un coin où se poser pour notre dernière nuit. Sauf que voilà, la route longe les lochs à fleur d’eau, à droite c’est la forêt presque tout le long. Nous étions fatigués, on avait faim (si, si ça rentre en ligne de compte), et je ne sais pas si c’est parce que le voyage touchait à sa fin et qu’on avait un début de blues mais la route nous paraissait vraiment flippante. On a d’ailleurs dépassé un espèce de village vacances au milieu de nulle part, habité, avec que des mobil homes de partout, le tout sous la brume. Ambiance film d’épouvante. Après avoir hésité, laissé passer des endroits on a jeté notre dévolu sur un petit débord, le long d’un arbre, qui nous protégeait. La nuit fut la plus froide de toute, avec une matinée sous une fine couche de givre et une brume épaisse, continuant ainsi des les clichés d’ambiance mystérieuse et un peu flippante.

Allez-y : Si vous désirez vous débarrasser de quelqu’un. Vous aurez alors plusieurs options : la forêt, le Loch, ou tout simplement vous échapper discrètement dans la brume épaisse du petit matin.

N’y allez pas : Si depuis quelques kilomètres déjà votre compagnon de route vous regarde avec un œil assez flippant et que d’un coup vous avez un doute sur ses intentions.

https://goo.gl/maps/QJU4s

RdM_Ecosse_TTMT_19

RdM_Ecosse_TTMT_18

RdM_Ecosse_TTMT_20

Holiday Inn Glasgow Airport

Prix de la chambre double : 54£ (via Booking.com)

Dernière nuit en plein cœur de la civilisation. Les bureaux d’Atlas le loueur du van n’était pas trop loin de l’aéroport (mais juste en face de l’Hydro qui accueillait ce soir là les MTV European Music Awards, et non nous n’avons pas fait de selfie avec Nicky Minaj ou David Hasselhoff, désolé…), nous avions l’avion le lendemain matin, c’était donc la meilleure option. Un prix correct, une chambre avec vue sur les pistes (la 717 si jamais vous voulez voir les avions), une ambiance de film à la « Up In The Air »  une douche chaude et une vraie literie. Le grand plus, c’est que l’hôtel est situé à, à peine 50 m du terminal de départ et d’arrivée, donc pas de besoin de se prendre la tête sur des horaires de navette quelconque.

Allez-y : Si petit vous vous réveillez 5 min avant de partir à l’école, en restant sous votre couette vous disant « Oh c’est bon je suis laaaaarge ! »

N’y allez-pas : Si vous êtes phobique en avion, et que la vue d’un Airbus vous donne des palpitations et des sueurs froides.

http://www.ihg.com/holidayinn/hotels/fr/fr/glasgow/glwre/hoteldetail

RdM_Ecosse_TTMT_21

RdM_Ecosse_TTMT_22

Voilà donc le tour de nos spots et de nos campings. Selon la taille de votre van ou de votre camping-car vous aurez sans doute besoin d’endroits différents. Bien souvent, le matin lorsqu’on avançait sur la route nous trouvions des emplacements un peu mieux ou différents. Libre à vous de choisir, de fouiner, de chercher de vous poser là où vous vous sentez le mieux. Mais hors saison l’Écosse est un formidable terrain de jeu pour ce type de moyen de transport, alors régalez vous et prenez la route !

Gluaisteánaíochta Shona !

4 Commentaires
  • Lydia
    Posted at 11:13h, 25 novembre Répondre

    Merci pour ce superbe article, tu me donnes envie de tenter l’expérience en Camping Car maintenant que tu nous a donné tous les bons tuyaux 🙂 Tes photos sont superbes, surtout la nuit, il y a pas mal d’endroit où l’on peut s’arrêter et admirer la vue 🙂

  • mzelle-fraise
    Posted at 12:21h, 25 novembre Répondre

    Je ne suis jamais partie en camping-car, mais l’idée me trotte dans la tête, et maintenant encore plus !

  • Liilice
    Posted at 00:16h, 26 janvier Répondre

    Génial ! j’avais loupé ce « toi, toi mon toit » (d’ailleurs merci pour la chanson dans la tête avant d’aller dormir :p), et je me note le spot de rêve sur l’île de Skye qui a l’air tout simplement magique ! Merci pour toutes ces adresses 🙂

    • retourdumonde
      Posted at 13:30h, 26 janvier Répondre

      Merci Liilice ! J’espère que ça te serviras, celui de l’île de Skye est vraiment sympa, relativement proche du ferry, donc pas besoin de faire beaucoup de kilomètres pour se poser. Bon on a mis toutes les informations dans cette article (coordonnées GPS, lien, …) mais n’hésite pas si tu as d’autres questions, et surtout tiens nous au courant de ton voyage, ça nous fait toujours plaisir 😉
      retourdumonde Articles récents..Stones & Chardons – Le carnet de voyage et la vidéoMy Profile

Laisser un commentaire