Stones & Chardons - Le carnet de voyage et la vidéo
Pour bien débuter l'année, voici le carnet de voyage "Stones & Chardons", 1703 km en 9 jours en plein coeur des couleurs automnales de l’Écosse.
Scotland, Ecosse, Highlands, loch ness, Glasgow, hiver, camper van, campervan, camping, Skye, europe, retour du monde, road trip, roadtrip, photographie, photography, carnet de voyage, monde, voyage, tourisme
21928
post-template-default,single,single-post,postid-21928,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Stones & Chardons – Le carnet de voyage et la vidéo

Stones & Chardons – Le carnet de voyage et la vidéo

Pour bien commencer l’année 2015, et parce qu’on s’est dit que vous n’avez sûrement pas été assez gâté à Noël, on a décidé d’attendre ce début d’année pour vous offrir notre carnet de Stones & Chardons, notre voyage en terre écossaise. Notre manière à nous de vous souhaiter une bonne année à venir, pleine de voyages et de vous remercier de nous suivre, toujours plus nombreux, d’année en année. Et puis ce sera toujours plus digeste que la bûche de Tata Huguette et plus facile à porter que le tricot de Mamie Jeanine.

RdM-980--Featured_S&C_Carnet

C’est presque à croire que ces petit road trips en automne vont devenir une tradition, après l’Irlande l’année dernière, c’est donc, vous le savez, en plein cœur des Highlands que nous avons jeté notre dévolu (après avoir écarté quelques autres chouettes idées de voyage). Nous vous l’avions dit dans l’article bilan, cette année pas de wi-fi, donc vous allez découvrir pas mal de choses dont on ne vous a pas encore parlé ou même montré.

De la beauté des extrémités de la côte déchirée de l’Ile de Skye, en passant par la vallée de Glencoe où encore les routes embrumées des Cairngorms, il y en a pour tous les goûts. On m’avait reproché, à juste titre d’ailleurs, de mettre trop de photos dans les précédents carnets, notamment celui de l’Islande, guidé par l’envie de tout montrer, de ne rien cacher, de dévoiler différents points de vue. Ce reproche, étant entièrement justifié, j’ai beaucoup pris sur moi, je me suis mis un petit coup de pied au cul derrière, et j’ai été plus drastique dans mes choix. A titre de comparaison, l’année dernière pour l’Islande (à peu près la même durée de voyage), il y avait 775 photos, cette année pour ce carnet à peine plus de 400. Applaudissements, s’il vous plait ! J’en connais une qui devrait être contente ! Tout au long du carnet, vous verrez des photos au format carré, point d’Instagram ici, juste des photos argentiques prise avec un Yashica Mat 124-G, subtilisé sur l’étagère de Papa.

Vous le savez depuis l’Islande, on essaye de vous proposer en plus du carnet, une petite vidéo. Là aussi on essaye de progresser, petit à petit, de comprendre où sont nos lacunes, nos erreurs, ce n’est encore pas parfait mais c’est déjà mieux. Rendez-vous compte on a enfin réussi à se tenir au 3 ou 4 minutes que l’on voulait faire. Quand on vous dit qu’on fait des efforts drastiques !

Ce carnet a d’abord été écrit à la main, bien souvent à la lueur d’une frontale, les doigts engourdis par le froid, ballotés par les vents à l’arrière du van. Non, non, je n’essaye pas de vous faire pleurer, juste de vous dire que malgré les retranscriptions, les corrections, on a dû, une fois n’est pas coutume, laisser passer quelques fautes, ou coquilles.

Voilà, je ne vous retiens pas plus longtemps, vous savez tout, ou presque pour attaquer la lecture de ce carnet. Depuis la mise à jour, vous pouvez aussi commenter chaque jour du carnet, on compte sur vous pour avoir vos retours, parce qu’on y tient beaucoup. N’oubliez pas de jeter une oreille sur les petits sons en haut de chaque jour, qui vous aideront à vous plonger dans l’ambiance de ce voyage (Suite à un petit problème technique en cours de résolution, il faut, pour le moment, faire un petit rafraichissement à chaque page pour faire apparaitre le player). On vous laisse avec la vidéo en guise d’apéro ou de petit douceur finale pour les moins gourmands d’entre vous.

Enfilez le coupe-vent, chaussez les pompes de randonnées, préparez vous à être bringuebalé par les vents, c’est parti pour 1703 kilomètres au milieu des couleurs de l’automne en Écosse.

Glasgow, vous êtes arrivés à Glasgow, tout le monde descend…

Le carnet de voyage de Stones & Chardons : http://www.retourdumonde.fr/stoneschardons/

2 Commentaires
  • argone
    Posted at 15:12h, 13 janvier Répondre

    Oh c’est très beau !! je pars bientôt en Ecosse, mais pas de paysages, que de l’urbain ! Tant pis, les lochs ce sera pour une autre fois !

  • retourdumonde
    Posted at 12:35h, 14 janvier Répondre

    Je pense qu’il est impossible de ne pas retourner en Ecosse, je suis sûr que la prochaine tu te planifieras une petite évasion dans les terres 😉

Laisser un commentaire