Retour du Monde - Hébergement - Toi, toi mon toit en Islande
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
2340
post-template-default,single,single-post,postid-2340,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Hébergement – Toi, toi mon toit en Islande

Hébergement – Toi, toi mon toit en Islande

Comme le disaient si bien les Mighty Diamonds : « I need a roof over my head « . Car être « roadtripeurs », surtout dans les pays froids, ne nous met pas à l’abri que le soir venu il nous faut bien un endroit pour s’abriter, se réchauffer ou bien tout simplement mettre la viande dans le torchon, pour reprendre une fameuse expression argotique. Ouverture donc de la rubrique Toi, Toi, mon Toit (ne nous remerciez pas si vous avez la chanson dans la tête pour la journée, ça nous fait plaisir), sur nos hébergements en Islande.

RdM_featured-980--TTMT_Islande_1

Bien souvent dans les mails de lecteurs qu’on reçoit, l’épineuse question des hébergements revient souvent. Difficulté hivernale, ouverture sporadique en cette saison, on s’était déjà posé la question pour l’ArcticRoadTrip (mais on le fera peut être un jour), alors cette année on prend les devants, histoire de ne pas laisser notre lectorat dehors, sous la tempête islandaise. Voici donc nos 9 hébergements de ce voyage. Hébergements dans des styles complètements différents, en ville, paumés, avec un truc ou plus ou en moins.

Si ce voyage nous a appris un truc, c’est de toujours avoir sa confirmation de réservation sur soi. On a failli, par deux fois, se retrouver à la rue route, car nos hôtes nous attendaient pour le lendemain. Et histoire d’être « Crystal clear », nous n’avons demandé aucun partenariat pour ce voyage concernant les hébergements, nos principales sources pour les trouver ont été Google Maps et le site de Visit Iceland. Un peu à la manière du très bon magazine de voyage A/R, en plus de la description on a décidé de mettre un petit « Allez-y » et « N’y allez pas si ». A noter aussi qu’en Islande, l’hiver c’est encore pire que la Scandinavie, une très grande majorité des hébergements hors zone touristique sont fermés. Le bon revers de la médaille, c’est que les prix sont bien souvent divisés par deux, certains proposant même des rabais supplémentaires.

Reykjavik Bus Hostel

Chambre ‘’Ritz Option’’ (chambre double) : 9 100 ISK

3 nuits dans cet hôtel au personnel jeune et dynamique, ultra serviable, à la déco farfelue et à la com’ graphique soignée (oui ça compte en tant que graphiste). Nous avons pris la « Ritz option’’, une chambre double, qui coûte 9 100 ISK la nuit. A 5 minutes de marche du centre, ce n’est certainement pas le plus près, mais sans doute l’un des meilleurs rapports qualité/prix de la ville. Le Bus Hostel est hyper pratique lorsqu’on loue une voiture chez Sad Cars, vu que le bureau du loueur se situe à la réception de l’hôtel !

Allez-y : Si vous aimez écouter des vinyles en discutant photo avec la réceptionniste franco-bulgare, ou Hugo, le brésilien, l’homme le plus serviable que la Terre ait porté.
N’y allez pas : Si le mélange multiculturel vous rebute, ou bien si pour vous la scène du frigo de l’Auberge Espagnole s’avère être un cauchemar.

http://www.bushostelreykjavik.com/

toitoimontoit_islande_24

toitoimontoit_islande_23

toitoimontoit_islande_25

toitoimontoit_islande_26

Gauksmýri Lodge

Chambre double avec salle de bains  (petit déjeuner inclus): 12 500 ISK
Dîner (pour deux personnes) : 7 700 ISK

La chose à dire sur cet hébergement c’est que Johan, le patron, sait recevoir ! Nous étions les seuls dans l’hôtel, et soir de Saint-Valentin oblige, il nous a fait à dîner en mettant en valeur ce qu’il avait sous le coude, et résultat : le mélange haddock, bananes, pommes, oignions et riz sauvage, c’était diablement bon mais il fallait y penser ! D’ailleurs, petit aparté, prenez en compte dans votre budget que certains hébergements sont dépourvus de cuisine commune, et que l’endroit le plus proche pour se restaurer est à plusieurs dizaines de kilomètres….s’il est ouvert.

Allez-y : Si vous voulez vous sentir bichonné comme à la maison dans une atmosphère familiale.
N’y allez pas : Si les tableaux en laine bouillie ce n’est définitivement pas votre tasse de thé et que vous avez vu  Shining de Kubrick et/ou Psychose d’Hitchcock (pour le côté isolé et vide).

http://www.gauksmyri.com/

toitoimontoit_islande_1

toitoimontoit_islande_2

toitoimontoit_islande_3

toitoimontoit_islande_4

Keldudalur

Chalet avec cuisine et salle de bains : 14 000 ISK

Petite frayeur en arrivant à Keldudalur : que des enfants et pas de parents, personne n’était au courant que nous avions réservé, mais heureusement un chalet était prêt. Merci à la fille de Gunna de nous avoir donné les clefs de ce chalet au fin fond du fjord d’où on accède par une route vraiment sympa.

Allez-y : Si vous voulez vous prendre pour Tintin dans « Objectif Lune » pour arriver jusque là-bas et si le doux son de la glace qui craque ne vous dérange pas.
N’y allez pas : Si vous n’avez pas peur de vous retrouver le cul par terre en grimpant la colline où se trouve le chalet, recouverte d’une épaisseur de glace avoisinant les 10 cm. Si on vous dit de vous garer juste devant le chalet, et que vous n’avez pas de pneus à clous, restez là où vous êtes, croyez moi ce sera très bien.

http://www.keldudalur.is/index.php?pid=14

toitoimontoit_islande_5

toitoimontoit_islande_8

toitoimontoit_islande_7

toitoimontoit_islande_6

Petursborg 

Chalet pour deux avec salle de bain (petit déjeuner inclus): 10 500 ISK

L’hébergement du miracle. Andrea Keel est suisse et après avoir passé un séjour en Islande pour travailler avec les chevaux, a trouvé un Islandais et y est restée pour ouvrir des chalets.  C’est ici qu’on s’est retrouvés avec les portes de la voiture verrouillées, les clés à l’intérieur. Et on ne remerciera jamais assez Andrea qui a fait un détour pour attendre patiemment à l’aéroport d’Akureyri qu’un nouveau jeu de clé arrive. Elle nous aura même dépanné d’un paquet de pâtes, histoire qu’on ait quelque chose dans le ventre pour ruminer notre infortune. Andrea sourit tout le temps, est gentille comme pas deux et Akureyri est à 10 minutes en voiture : que demander de plus ?

Allez-y : Si vous perdez vos clés de voiture, vous aurez toujours quelqu’un pour vous aider.
N’y allez pas : Si vous perdez vos clés de voiture, ça va commencer à faire louche.

http://www.petursborg.com/fra/fraindex.htm

toitoimontoit_islande_28

toitoimontoit_islande_30

toitoimontoit_islande_29

Dimmuborgir Guesthouse

Cottage (à la base pour 5 personnes !) avec cuisine et salle de bains pour 1 nuit : 14 000 ISK

Une vue imprenable sur le lac Myvatn, juste en face de Dimmuborgir, avec le cratère du stratovolcan Hverfjall pour voisin et des aurores à ne plus savoir où regarder. Ces 2 nuits à Dimmuborgir ont été calmes, belles, avec un ciel étoilé (malgré une légère pollution lumineuse) comme on en voit peu souvent et une ambiance nocturne à couper le souffle. Le cottage en lui-même est très fonctionnel, mais manque de charme. A noter une salle de bains bardée de tuyaux en tout genre puisqu’évidemment, nous sommes chauffés par géothermie. Le petit truc en plus ? Un séchoir et un fumoir à poissons sont situés juste à côté de la maison principale et la truite fumée au feu de bois fraîchement mise sous vide est juste à tomber. Et le petit plus bonus ? Le chien qui vous fait la fête tous les matins, vous attendant sur le porche, et vous fait faire votre exercice matinal par -20°c en jouant avec lui.

Allez-y : Si ça vous branche de faire la cuisine, d’aller aux commodités ou de vous endormir en voyant les aurores danser par les fenêtres.
N’y allez pas : Si la présence d’une bardée de touristes suisses blasés préférant se remplir la panse pendant des heures plutôt que de regarder le spectacle qui se trouve dans le ciel, vous laisse circonspect.

http://www.dimmuborgir.is/page/en/accommodation/

toitoimontoit_islande_11

toitoimontoit_islande_9
toitoimontoit_islande_10

Bakkaflöt

Cottage avec cuisine pour une nuit : 9 000 ISK

Encore une fois nous étions attendus pour le lendemain. Le moins cher de nos hébergements mais aussi le plus flippant !  Nous avons passé la plus mauvaise nuit, non pas à cause de la literie, ni de notre hôte qui se démenait avec ses rudiments d’anglais pour nous installer au mieux, mais parce que nous étions en plein cœur d’une sacrée tempête avec l’ouverture de la porte face au vent. Autant vous dire qu’on a prié pour que le chalet, comme la voiture soit encore au même endroit le lendemain matin.

Allez-y : Si vous voulez braver les éléments là-haut sur la colline (comme disait la chanson)
N’y allez pas : Si vous avez lu les 3 Petits Cochons et que vous avez peur, depuis votre enfance, que la maison s’envole.

http://bakkaflot.com/

toitoimontoit_islande_12

toitoimontoit_islande_13

toitoimontoit_islande_14

Svarfhóll

Cottage avec salle de bain  pour une nuit : 15 000 ISK

2 prix sont décernés à ce cottage : celui du plus isolé ET le plus beau montage de tuyaux pour le chauffage par géothermie dans la salle de bain. La ferme la plus proche est à 10 km sur votre droite, et à gauche la route s’enfonce dans les montagnes. Bref si vous avez besoin de vous isoler quelque temps, ou de fuir des touristes suisses trop collants, le bout de la route 585 vous ira à merveille. La tempête était toujours aussi forte, le chalet craquait tout autant, mais le petit banc sous la véranda était vachement bien pour le café du matin. A noter que vous avez intérêt à avoir de la batterie sur votre téléphone, personne ne sera là pour vous accueillir, et pour récupérer les clés, la manip se fera par téléphone.

Allez-y : La solitude ne vous effraie pas et que vous aimez prendre votre petit déjeuner face aux lueurs roses d’un lever de soleil se réfléchissant sur les montagnes.
N’y allez pas : Si vous êtes plombier et que vous avez quand même un sacré doute sur les normes de ce montage de tuyaux.

http://svarfholl.is/

toitoimontoit_islande_15

toitoimontoit_islande_16

toitoimontoit_islande_17

toitoimontoit_islande_19

toitoimontoit_islande_18

toitoimontoit_islande_27

Hotel Buðir

Chambre double avec vue sur l’église (avec petit déjeuner) : 24 000 ISK
Dîner (pour deux personnes) : 17 100 ISK

Bon ok on a un peu fait péter le budget mais L’hôtel Buðir est indescriptible et vaut l’arrêt. Surtout sachant que l’hiver sur la péninsule de Snæfellsnes, les hébergements se comptent sur les doigts d’une main, sans doute dû à la relative proximité avec Reykjavik. Un endroit rêvé pour tourner un Agatha Christie ? Un endroit idéal pour se marier ? Un endroit ‘’lost’’ ? Cet ‘’hôtel de campagne’’, c’est un peu de tout ça. Personnel accueillant, repas délicieux, bande son appréciée, vue de la chambre sur l’église noire de Budir et même sous une très forte tempête la maison vibre et craque mais semble être résistante.

Allez-y : Si vous voulez assister à un coucher de soleil se levant au dessus de l’océan Atlantique, et que dormir dans un ancien petit port de pêche aujourd’hui disparu vous fascine.
N’y allez pas : Si la présence de Dieu vous pèse et que de dormir face à l’église vous rappelle votre première communion.

http://www.hotelbudir.is/

toitoimontoit_islande_20

toitoimontoit_islande_22

toitoimontoit_islande_21

Voilà donc le tour de ces hébergements terminé, dans l’ensemble rien à redire, si ce n’est que oui, on a fait une fixette sur cet imbroglio de tuyaux, qui peut surprendre au premier coup d’oeil. Vous trouverez sans doute mieux ou différents selon vos besoins, en tout cas, dans certains coins, il est vraiment difficile de trouver quelque chose d’ouvert. Pas vraiment de coup de coeur cette année, Svarfhóll pour son côté esseulé et la « vibe » qu’il y avait à cet instant et à cet endroit. J’espère que ça vous ôtera une épine du pied ou que ça vous donnera une bonne base si l’envie vous prend un jour d’attaquer un road trip, en hiver dans le nord de l’Islande.

Þakka þér!

14 Commentaires
  • Cécile
    Posted at 10:04h, 11 mars Répondre

    Très bonne idée cet article, ça sera utile à pas mal de gens.
    Moi aussi, j’ai beaucoup de questions sur l’hébergement, et peu de réponses à fournir (Quand j’étais à Reykjavik, j’étais dans mon appart, quand je n’étais pas à Reykjavik, j’étais sous tente!). Je donnerai un lien vers votre article à l’avenir, c’est bon à savoir ! 🙂

  • argone
    Posted at 10:32h, 11 mars Répondre

    oooh il est excellent cet article !! même si je n’ai pas prévu d’aller en Islande pour le moment, j’ai pris plaisir à le lire … les remarques allez-y / n’y allez pas sont très rigolotes (et helpful) ; merci pour le conseil de bien prendre sa confirmation de réservation avec soi, ce serait ballot de se retrouver à dormir dehors !

    • retourdumonde
      Posted at 00:27h, 12 mars Répondre

      Oui on s’est dit que quoi qu’il arrive ce serait toujours simple pour pouvoir aider les gens qui nous contactent, et puis c’est un peu intemporel comme article. Et entre dormir dehors avec la voiture qui bouge, ou dormir dans un chalet qui craque a cause du vent…On prend le chalet ! Donc oui il faut bien penser aux confirmations 😉

  • Kaki
    Posted at 11:15h, 11 mars Répondre

    Sinon ils sont méchants les touristes suisses dis?

    • retourdumonde
      Posted at 00:16h, 12 mars Répondre

      Ahaha non non ils ne sont pas méchants, loin de là, j’ai juste choisi une cible facile parce qu’on a eu du mal à comprendre leur comportement blasé pour une première fois de leur vie sous les aurores boréales. Je n’ai rien contre nos amis helvètes ! 😉

  • mzelle-fraise
    Posted at 11:55h, 11 mars Répondre

    J’adore cet article ! Vous me donnez terriblement envie d’y retourner mais en hiver cette fois 🙂

    • retourdumonde
      Posted at 00:18h, 12 mars Répondre

      Si ça te plait, le pari est réussi, mais oui vas-y, bon ça changera un peu de la moiteur néo-orléanaise mais en hiver ça vaut le détour !

  • Curieuse Voyageuse
    Posted at 12:48h, 13 mars Répondre

    Hello

    Chouette chouette article.
    Les photos (comme celles de l’article précédent) sont sublimes et donnent juste envie d’y être avec vous!
    Vivement la suite… ou plutôt : vivement un voyage en Islande 🙂

    Aurélie

  • Mali
    Posted at 15:50h, 13 mars Répondre

    Kelduladur me branche bien !
    Et merci pour cet article, c’est clair que l’hiver en Islande c’est carrément plus dur de trouver un hébergement du coup si j’y retourne comme prévu ça me sera bien utile 😉
    Mali Articles récents..Où se baigner près de Lille : Tourcoing-les-Bains et NeptuniaMy Profile

  • Sarah
    Posted at 10:44h, 30 septembre Répondre

    Bonjour,

    Nous sommes déjà allés en couple à Reykjavik à deux reprises : mars et novembre. Quid de ce périple en hiver en itinérant avec un bébé de 18 mois ?

    • retourdumonde
      Posted at 12:29h, 02 octobre Répondre

      Bonjour, je ne saurais vous dire avec précision sachant que nous n’avons pas d’enfants. Ce que je peux vous dire c’est que si votre petit est bien emmitouflé je n’y vois pas trop de restrictions, les hébergements quand nous arrivions le soir était pour la plupart chauffés. Notez toutefois que les routes sont parfois piégeuses en Islande, et que certaines portions de routes (dont la Route n°1) peuvent être fermées plusieurs heures, voire plusieurs jours. J’espère vous avoir aidé.

  • Anaïs
    Posted at 23:39h, 19 octobre Répondre

    Super article! Je me réjouis d’emmener mon papa plombier en décembre découvrir ces merveilleuses tuyauteries. Je lis cependant beaucoup d’articles qui conseillent de ne faire que la cote sud à cette période de l’année. Nous partons 5 jours seulement. Pensez-vous que nous pouvons nous aventurer vers le nord?

    • retourdumonde
      Posted at 10:24h, 20 octobre Répondre

      Bonjour Anaïs, ahaha en effet si ton père est plombier il risque de passer des heures à décrypter les installations islandaises !

      En effet, la côte sud est généralement la partie de l’Islande la plus visité, été, comme hiver, mais rien ne t’empêche de faire le nord, tout en prenant compte toutefois que 5 jours c’est relativement court, et que tu risques par conséquent de faire beaucoup de kilomètres (t’obligeant à faire l’aller et le retour par la même route, mais ça c’est valable aussi bien pour le Nord que pour le Sud).

      Si tu veux faire le nord, tu peux pousser jusqu’à Sauðárkrókur et ensuite redescendre par la péninsule du Snæfellsnes, je pense qu’en 5 jours, c’est faisable. N’hésite pas à nous écrire un mail au besoin. 🙂

Laisser un commentaire