Tromsø, La Paris du Nord
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
732
post-template-default,single,single-post,postid-732,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Tromsø, La Paris du Nord

Tromsø, La Paris du Nord

RdM_featuredimage_RdM-980--Tromso_1

En revenant de cet #ArcticRoadtrip on était obligés de vous parler de Tromsø. Cette ville tout le monde en parle, tout le monde y passe, et presque tout le monde en tombe sous le charme. Tromsø s’est offerte à nous après la quiétude des fjords norvégiens, alors que l’on partait de notre petit coin de paradis du côté de Bardu. Petit à petit, on a vu la route s’élargir, le trafic se faire de plus en plus dense sur la fameuse route E8, et au terme d’une longue ligne droite on a aperçu Tromsøya, l’île d’une dizaine de kilomètres sur laquelle se niche Tromsø. D’abord on a vu cette île, puis le pont gigantesque qui permet de l’atteindre, et enfin la Cathédrale Arctique (qui soit dit en passant n’est pas une cathédrale) qui se dresse au pied du Tromsdalstind (1238m). Plus de doute, nous sommes bien arrivés à celle que l’on surnomme « La Paris du Nord ».

tromso_1

Ce qui surprend au premier abord c’est le côté vallonné de la ville, lorsqu’on a débarqué, le premier reflexe a été de trouver une place pour se garer. On a tourné, grimpé, tourné et encore grimpé. Les rues sont abruptes, verglacées, glissantes (Dieu bénisse la boîte automatique de la voiture pour les démarrages en côte). On a donc réussi à se garer en hauteur du côté de l’école d’art de la ville. Les étudiants sortant des cours redescendent sur les fesses la pente du parc attenant à l’école pour aller prendre le bus en bas de la ville.

tromso_2

Ce qui donne tout son charme à la ville, ce sont les vieilles bâtisses en bois qui sont construites sur les hauteurs, la ville a beau avoir été partiellement détruite durant un incendie en 1969, même les constructions modernes, hormis quelques bâtiments « furoncles », ont été pensés avec charme. Chaque vieille maison donne envie d’y rentrer et de se poser derrière les baies vitrées afin d’admirer la vue sur les montagnes encerclant la ville. Même si, de par son université et ses nombreuses écoles, la ville est dynamique et jeune, elle reste calme et reposante lorsqu’on s’y promène.

tromso_3

Alors que le soleil avait sorti ses plus belles nuances de rose, on s’est mis à déambuler dans la ville, à s’y perdre pour mieux en profiter. Même si c’est le côté ancien de la ville qui nous a charmés, Tromsø reste une ville moderne, la bibliothèque publique et la nouvelle mairie achève de nous en convaincre. A côté de cette dernière, trône encore l’ancienne mairie en bois jaune et rouge. Face à elle le petit kiosque à musique dans les mêmes tons, et une statue du roi Haakon VII, symbole de résistante face à l’occupation allemande, surveille la ville d’un air sérieux et contemplatif.

tromso_4

Après avoir passé quelques jours dans la quiétude des paysages vides de la Laponie, le retour à la civilisation d’une grande ville étudiante comme Tromsø se passe en douceur. Oui il y a beaucoup de monde qui déambule, un trafic routier important, et pourtant on se laisse doucement emporter dans ce flot tant la douceur de la ville est agréable.

tromso_5

Notre balade nous fait passer devant l’imposant siège de la banque de Tromsø (Tromsø Sparebank), puis nous fait arriver sur la vraie cathédrale de Tromsø, la Domkirke. Faite de bois jaune et gris, c’est une des plus grandes églises en bois de Norvège. Imposante par sa taille, l’intérieur n’est pas le plus beau que nous verrons durant notre séjour, l’ensemble étant assez classique.

tromso_6

tromso_7

tromso_8

Avant de terminer notre balade et d’aller récupérer notre voiture sur les hauteurs, nous faisons un petit détour par le port. Le port c’est un peu le poumon économique de la ville, que ce soit pour la pêche, le tourisme, les expéditions scientifiques (c’est d’ailleurs de là que parti Roald Amundsen pour ses fameuses expéditions polaires).  Et en effet sur le quai on a un bon résumé de toute cette activité, tandis qu’à gauche un bateau de la compagnie Hurtigruten, à droite ce sont des bateaux de pêche qui dos à dos attendent de prendre la mer.

tromso_9

tromso_10

tromso_11

Nous attaquons de nouveau la colline, en se disant qu’on aurait peut-être dû acheter des crampons à fixer aux chaussures tant la remonté est abrupte, et profitons de la nuit qui se couche tout doucement sur la ville, l’enveloppant dans une multitude de nuances de bleu.

Nous traversons le pont dans le sens inverse, et faisons un arrêt devant la cathédrale Arctique (Ishavskatedralen pour les familiers de la langue norvégienne) construite en 1965 et emblème de la ville. La visite est payante, et refusant de payer pour rentrer dans une église, et bien nous en profitons de l’extérieur admirant son architecture osée et son impression de glaçon posé là, à l’entrée de la ville. Ah oui, si jamais vous venez à Tromsø en voiture, éviter à tout prix de faire le plein dans la ville ou aux alentours proches, la municipalité majore le litre d’essence d’une petite taxe maison pour financer le réseau routier.

tromso_12

Nous reprenons la route, un ferry nous attend (enfin nous attendons un ferry, petite nuance qui a son importance en cette saison).

Le lendemain, nous referons la route en sens inverse pour un second passage à Tromsø, arrivant pour midi, nous dégusterons d’excellente bakt potet, pommes de terre au four, à la crème et aux crevettes (pas données, mais excellentes….mais pas données) dans le charmant restaurant Knoll og Tott où se croisent étudiants, familles et dockers, puis on s’en va traîner dans le Nordnorsk Kunstmuseum, le Musée d’art du nord de la Norvège. Magnifique musée avec des peintures qui nous rappellent les paysages qu’on traverse depuis quelques jours déjà. Le musée n’est pas grand  mais vaut un détour presque obligatoire, ne serait-ce que pour s’immerger des paysages de la Laponie, du Svalbard et de l’histoire de la région (en particulier un magnifique tableau de Laestadius évangélisant les Sames peint par le français François-Auguste Biard qui participa à de nombreuses expéditions en Laponie et au Spitzberg). On aura même la chance de voir l’autoportrait à la cigarette d’Edvard Münch qui fait tout le tour du pays dans une énorme valise blindée avant d’atterrir à Oslo pour une grande rétrospective de l’artiste.

tromso_13

tromso_14

En sortant du musée, on s’aperçoit qu’on y a passé plus de temps que prévu, et qu’on a loupé de quelques minutes la visite de la brasserie Mack (la brasserie de bière la plus au nord du monde…enfin jusqu’en 2010), d’ailleurs signalée dans aucun guide. On décide d’aller voir de plus près l’architecture du musée Polaria, sorte de grands dominos blancs qui se seraient renversés les uns sur les autres. L’aquarium le plus au nord du monde (arrivé à Tromsø, 90% de ce que vous ferez sera le plus au nord du monde), est lui aussi fermé.

tromso_15

tromso_16

A être loin de la civilisation on en a presque oublié à quel point la vie s’arrête sur les coups de 16/17h dans ces contrées. Alors on fait quelques photos, on observe de l’extérieur le dernier bateau chasseur de phoques et de baleines mis sous une grande cloche de verre, puis on reprend la route pour Lyngseidet et les Alpes du Lyngen où se trouve notre point de chute, en se disant que décidément Tromsø est une très belle ville, où il semble y faire bon vivre et cela à n’importe quelle période de l’année.

tromso_17

28 Commentaires
  • Laponico
    Posted at 12:41h, 21 mars Répondre

    Ville très sympa, dommage que vous n’ayez pas fait Polaria, c’était assez interessant, et surtout, j’avais adoré le musée situé dans l’université, avec des collections sames, et historiques, des éléments sur les Aurores Boréales, et juste la balade entre le centre et l’université, dans les maisons en bois avec une vue imprenable…
    Une très jolie ville qui donne envie de s’y attarder…

    • retourdumonde
      Posted at 12:52h, 21 mars Répondre

      C’est vrai que pour être honnête on a sans doute un peu mal gérer les musées. Polaria étonnamment on en a pas lu que des bonnes critiques mais on était tout de même intéressés, pareil pour celui de l’université qui lui, pour le coup, on a vraiment regretté de ne pas le faire. Mais c’est vrai que c’est tellement agréable de se balader dans cette ville…

      • Julien
        Posted at 15:14h, 21 mars Répondre

        Franchement, perso je pense que tu n’as rien raté en ne visitant pas le Polaria, j’avais trouvé ça très ennuyeux pour ma part… Nico, t’es sur que tu confonds pas avec le Polarmuseet, celui sur les expéditions polaires? Ce dernier est, par contre, super intéressant!

        Sinon en tout cas MERCI pour ce grand moment de nostalgie. C’est marrant, j’y ai retrouvé pour la plupart les mêmes sensations que celles vécues lors de mon séjour là bas : maisons de bois dans lesquelles on aimerait bien s’incruster et squatter le canapé, trottoirs qui glissent, église payante (alors qu’elle est moche à l’intérieur ^^), douceur de la ville malgré le monde, … Tu me donnes envie d’y retourner bordel! 🙂

        Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi sur un point:

        « Même si, de par son université et ses nombreuses écoles, la ville est dynamique et jeune, elle reste calme et reposante lorsqu’on s’y promène.  »

        -> Attends donc les vendredis et samedis soirs … ça change radicalement : il y a des gens bourrés qui gueulent et chantent dans les rues à 2h du mat plein le centre ville … C’est d’ailleurs un excellent moyen de faire connaissance, les Norvégiens — comme les autres humains d’ailleurs — bourrés étant beaucoup plus faciles d’accès 😉

        • retourdumonde
          Posted at 15:22h, 21 mars Répondre

          Merci Julien pour ton commentaire !
          Pour ta réaction sur le calme de la ville, attention, nous nous y sommes balladés en fin d’après midi, en semaine… après on imagine bien l’ambiance le soir dans une ville étudiante telle que Tromso… et justement on y retournera pour aller voir la différence !

  • venividivoyage
    Posted at 13:03h, 21 mars Répondre

    Wahou,ça donne envie. Les photos du port sont superbes ! Pour l’instant le froid a toujours freiné mon envie d’aller faire un tour de ce côté là mais honnêtement cet article est à la limite de me faire changer d’avis ! Je me répète mais gros coup de coeur pour les photos du port, ça donne envie de monter dans un bateau et de partir à l’assaut des glaces (oui, oui :p) !

    • retourdumonde
      Posted at 13:46h, 21 mars Répondre

      Merci pour ce superbe « retour » ! 😉
      Tromsø à la chance pour les frileux de bénéficié du « Gulf Stream » donc les températures sont très souvent clémentes et assez douce (tout est relatif mais disons autour de 0°C/-2°c). Le seul petit hic, c’est qu’il a pas mal de vent qui renforce l’impression de froid. Mais quoi de mieux que de visiter une ville dans le froid et de rentrer se nicher au chaud dans un petit chalet !
      Et je te rassure c’était pareil pour nous, on avait envie de monter dans les deux bateaux de pêche pour prendre le large et naviguer dans les glaces !

  • Le Fil de Lau
    Posted at 13:24h, 21 mars Répondre

    Une ville très sympa en effet, dont je suis aussi tombée sous le charme 🙂
    Le Polarmuseet ou le musée universitaire valent plus le coup que Polaria à mon avis. Ca vous donnera un prétexte pour y retourner ^^

    Votre Arctic Roadtrip a eu l’air sympa, hâte de découvrir vos autres étapes !

  • Toilapol - PaulK
    Posted at 14:57h, 21 mars Répondre

    Belle balade en ville 😉 Effectivement, le Polarmuseet vaut le détour alors que Polaria ne m’a pas vraiment attiré.

    Paul, 6 voyages à bord de l’Hurtigruten en Norvège

    • retourdumonde
      Posted at 15:12h, 21 mars Répondre

      Merci ! On n’avait pas besoin d’excuse pour retourner à Tromsø, mais on va dire que la viste du Polarmuseet en seras une désormais 😉
      PS: très sympa votre site, magnifiques photos ! Ca donne envie d’allez voir encore plus nord et plus à l’ouest.

  • Laponico
    Posted at 15:38h, 21 mars Répondre

    Polaria j’avais bien aimé mais effectivement ce n’était pas le meilleur !
    C’était le polarmuseet qui était top avec les expeditions !
    Et c’est vrai que les trottoirs étaient hyper glissants (on étaient dans une auberge de jeunesse, fallait monter pour y accéder, avec les sacs c’était une aventure !!!)

  • LaRoux
    Posted at 23:11h, 21 mars Répondre

    c’est tellement beau .. et je veux tellement aller en Norvège …

  • Vagabondanse
    Posted at 12:47h, 22 mars Répondre

    Quel article…je l’attendais et n’en suis pas en reste ! Merci beaucoup pour m’avoir évoqué et rappelé tous ces beaux souvenirs, avec vos jolis mots et très belles photographies 🙂
    Je n’ai malheureusement pas eu la chance de visiter Tromsø comme vous, mais j’y retrouve certains traits d’autres petites villes norvégiennes, comme les maisons en bois sur les hauteurs, qui nous font de l’oeil et donne envie d’aller se blottir au chaud derrière ses fenêtres. Ca me rappelle les hauteurs de Trondheim ou de Bergen.
    Je me suis reconnue dans cette photo du port avec le bateau Hurtigruten, car c’est lors d’une croisière avec ce dernier que j’ai connu Tromsø. Nous y étions venus pour assister à un concert de minuit dans la fameuse Ishavskatedralen. Entre nous, vous n’avez rien perdu de ne pas la visiter car elle n’est pas aussi exceptionnelle à l’intérieur qu’elle ne l’est à l’extérieur par son architecture. Elle le devient, lorsque vous vous y rendez au mois de juin, sur les coup de minuit, au moment du coucher de soleil donc, et que vous voyez les rayons de ce dernier venir s’engouffrer à l’intérieur de l’édifice et venir vous offrir un joli spectacle coloré sur les vitraux du choeur.
    Celle qui (à mon sens) vaut le détour pour son passé historique incroyable et sa présente conservation, c’est bien sur l’église en bois de Kvernes, sur la route de l’Atlantique. (si vous repassez par là un jour, pour un autre voyage, prenez note 😉 ).

    Encore Merci de me donner encore plus envie de retourner en Arctic, mais cette fois-ci en hiver 🙂 Bon je vais y retourner en juin du côté de la Suède, mais je reste quand même entêtée à vouloir fermement découvrir cette région sous le froid et la neige, parce qu’il est évident que le visage en est tout autre et que le ressenti en est également incroyable <3

    Merci !

    • retourdumonde
      Posted at 12:34h, 26 mars Répondre

      Merci à vous pour ce magnifique commentaire. On ne cesse de le répeter il faut aller dans ces régions l’hiver, c’est une toute autre atmosphère, et on oublie vite le froid ! 😉

  • Sophie
    Posted at 13:58h, 22 mars Répondre

    « Arrivé à Tromsø, 90% de ce que vous ferez sera le plus au nord du monde » C’est tellement ça !
    C’est marrant, on est plein à aller à Tromsø, à ne pas visiter forcément les mêmes trucs, et à avoir les mêmes sensations. « Calme et reposante » en journée, déjantée les soirées du WE, cette ville nous fait tous craquer au final… ça reste ma préférée en Norvège.
    Je rejoins Julien pour la cathédrale de glace (qui n’en est pas une) : l’intérieur est moche et ne vaut pas le prix de l’entrée, vous n’avez rien loupé. Pour le débat sur les musée, je n’ai fait que le Polarmuseet, et j’ai adoré. Un peu foutoir mais tellement riche (y a qdm une empreinte de dinosaure au milieu des exploits d’Amundsen et des reconstitutions de cabanes de chasseurs de phoques), avec plein d’objets donnés par les familles des pêcheurs / chasseurs.

    Bref, les photos de ce post vallaient bien la peine d’attendre 🙂 Vivement la suite !
    (Au fait vous avez pas ramené de la Mack finalement ?)

    • retourdumonde
      Posted at 12:29h, 26 mars Répondre

      Pour la Mack, réponse dans le prochain article ! 😉

  • Jean-Sébastien
    Posted at 19:56h, 24 mars Répondre

    Les photos sont magnifiques ! Que dire de plus 😀

    • retourdumonde
      Posted at 12:05h, 26 mars Répondre

      Nous on peut vous dire merci en tout les cas ! 😉

  • Maureen
    Posted at 08:11h, 26 mars Répondre

    Vos photos sont magnifiques ! Quel appareil photo utilisez-vous ?

    • retourdumonde
      Posted at 12:06h, 26 mars Répondre

      Merci ! J’utilise un vieux Canon EOS 450D avec l’objectif de base qui est l’ancienne version du 18-55 (3.5/5.6)

  • Worldbeer - Mack, la bière de Tromsø
    Posted at 12:42h, 26 mars Répondre

    […] Tromsø, La Paris du Nord → […]

  • Eric
    Posted at 22:57h, 14 avril Répondre

    Ca a l’air très sympa comme ville, j’espère pouvoir y aller un jour…En tout cas les photos donnent vraiment envie bravo 🙂

  • Septentrion | Carnets Nordiques Carnets Nordiques
    Posted at 12:01h, 16 mai Répondre

    […] amis blogueurs l’ont d’ailleurs joliment décrite dans plusieurs articles récents chez Retour du Monde, Djisupertramp, et Julien Fumard qui l’a si bien photographiée lors de son séjour à Tromsø, […]

  • Un tour au Cap Nord | Carnets Nordiques
    Posted at 11:28h, 13 février Répondre

    […] que d’arpenter les ruelles sur les hauteurs. Vous pourrez d’ailleurs lire les articles de RetourDuMonde et Léon, compères de la #Teamgivrés, qui en ont très bien […]

  • Tromsø en Norvège : Paris du Nord où départ pour l'aventure? | Carnets Nordiques
    Posted at 09:02h, 28 mai Répondre

    […] qui ont détaillés de manière plus poussée la vie locale, culturelle et historique de Tromsø. (Retour du Monde, Keep-Calm-And-Have-A-Krisprolls, Journaux de Voyages – en été pour une […]

  • Marlène
    Posted at 16:06h, 15 novembre Répondre

    Merci pour ce bel article et vos conseils. J’emmène ma moitié à Tromso pour un week-end surprise et grâce à toi, je viens de découvrir la brasserie Mack ! A voir si il sera possible de la visiter 🙂 A bientôt par ici ou ailleurs !
    Marlène Articles récents..Il était une fois du Street Art à Paris avec l’agence mystère EmoovioMy Profile

    • retourdumonde
      Posted at 17:22h, 17 novembre Répondre

      Merci pour votre message Marlène, n’hésitez pas à regarder les horaires avant, histoire de ne pas faire comme nous, et d’avoir une chance de pouvoir la visiter !

  • Prioux Andrée
    Posted at 22:40h, 07 décembre Répondre

    Magnifique!!!
    Vos photos sont superbes, vos commentaires parfaits.
    Vous dites utiliser un « vieux » Canon EOS 450D…alors inutile que Canon continue de se lancer dans des courses aux nouveaux boitiers….mais le photographe y est pour TOUT!!! comment faites-vous cependant pour réussir à ce point vos photos ? (programmes, ouvertures etc…)
    Nous allons à Tromso fin janvier/début février 2017 ( festival Sami) et soyez sur que nous penserons à vous….vos photos en tête . Vous nous faites déjà rêver, Ce sera notre premier séjour et à Tromso seulement.
    Merci pour votre blog.

    • retourdumonde
      Posted at 11:58h, 12 décembre Répondre

      Bonjour Andrée, merci pour votre message !
      Cet article est désormais un peu ancien, je n’utilise plus de Canon EOS 450D qui m’a tout de même accompagné pendant un paquet d’années. C’est surtout les paysages qui y sont pour beaucoup, bien plus que le photographe ! 😉
      Je ne saurais pas me rappeler le programme, l’exposition pour chacune des photos (les photos en poses longues à la fin de l’article, c’est un exercice encore différent), mais c’est avant tout beaucoup de test, pour petit à petit trouver ses marques. Ne jamais désespérer et toujours essayer !
      Profiter bien de votre séjour à Tromsø et n’hésitez pas à nous tenir au courant !

Laisser un commentaire