Worldbeer - Mack, la bière de Tromsø
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
767
post-template-default,single,single-post,postid-767,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

World Beer – Mack, la bière de Tromsø

World Beer – Mack, la bière de Tromsø

Vu qu’il n’y a pas longtemps on vous a parlé de la ville de Tromsø, on savait que pour inaugurer cette rubrique « Worldbeer » on allait vous parler de la bière de Tromsø, la Mack.

RdM_featuredimage_RdM-980--Mack_1

Bon si vous avez bien suivi les épisodes précédents, vous devez savoir qu’on n’a pas pu visiter cette brasserie et vu que nos demandes d’infos par mail à tout l’organigramme de Mack n’a rien donné, on va se baser sur quelques infos trouvables dans des bouquins et sur le net pour vous en parler.

Pendant longtemps, Mack s’est enorgueillie d’être la brasserie la plus au nord du monde, bien que ce soit encore marqué sur les canettes et les bouteilles (argument marketing quand tu nous tiens) ce n’est plus vrai depuis 2000, date à laquelle une micro-brasserie a ouvert ces portes du côté de Honningsvag à quelques kilomètres du Cap Nord.

mack_1

L’histoire commence quand Ludwig Markus Mack, fils d’immigrant allemand, décide d’y ouvrir sa brasserie à Tromsø après avoir été effectuer quelques visites chez un oncle brasseur en Bavière. D’autres raisons l’ont poussé à faire ce choix. Tout d’abord, Tromsø est une ville portuaire animée, les innombrables ressources de l’Océan Arctique font que désormais c’est une ville stable et assez fortunée, vu que les femmes de la haute bourgeoisie y faisait directement importer leurs robes de Paris (peut être tient-on là une explication sur son surnom « La Paris du Nord »). Deuxième raison, Ludwig Mack était un entrepreneur avisé et là où certains voyaient des problèmes, lui voyait des opportunités et des possibilités. C’est donc avec sa force de persuasion et sa forte personnalité, et surtout 72 000$ -somme colossale pour l’époque-, qu’il acheva en 1877 la brasserie Mack.

mack_2

Mr Mack avait déjà de la bouteille (oui le jeu de mot est facile) car étant lui même issu d’une famille de brasseur, il savait où il mettait les pieds.  Il a d’abord commencé par se lancer avec des bières à la pression, pour des raisons évidentes de stockage, et petit à petit s’est mis à décliner les modèles, et les sous marques, agrandissant chaque jour sa clientèle et faisant connaître sa marque bien au-delà des frontières de la ville. C’en était fait : Mack était devenu un symbole de la ville de Tromsø.

Après plus de 135 ans, les choses ont changé et Mack est devenue une marque qui a encore élargi sa gamme de bière mais qui désormais fait aussi des boissons non alcoolisées comme de l’eau minérale ou des jus de fruits. La vision du fondateur de la marque n’a pas changée et c’est désormais la cinquième génération de la famille Bredrup qui tient les rênes de l’entreprise.

mack_3

Aujourd’hui Mack, c’est plus de 18 modèles de bières, pour notre part on n’en aura goûté que 3 à savoir la classique Mack Pilsner, une édition limitée « 1877 », et la Arctic Beer. Bon on ne vous cache pas qu’on a ramené deux bouteilles de deux modèles différents, une Bayer et une Haakon du nom d’une dynastie royale, qu’on se garde pour plus tard, histoire de faire durer le plaisir.

Pour terminer, ce qu’on a su qu’au dernier moment, c’est que la brasserie peut se visiter, selon le site thornews celle ci est ouverte de Juin à Août (ah bah non tiens on n’aurait pas pu la visiter) et l’entrée coute 130 Nok. En attendant, une bière Mack se déguste avec modération de préférence face à un fjord ,un soir d’Aurores Boréales.

Skål !

5 Commentaires
  • Laponico
    Posted at 13:09h, 26 mars Répondre

    Etant assez difficile en bière, j’ai beaucoup aimé la Mack, et j’avais surtout bu les Haakon qui sont plus ambrées sur les classiques. Et bonnes !

    Par contre, j’avais été choqué car dans un des bars de Tromso, ils avaient rempli ma Arctic Beer de glaçons…par – 10°, il fallait bien ça pour se refroidir ! Et bein c’était pas mauvais, comme quoi…

  • retourdumonde
    Posted at 16:27h, 26 mars Répondre

    Surtout que la température idéale pour une bière c’est entre 8 et 12°c, donc avec des glaçons en plein hiver ils ont vraiment voulus jouer la carte « Arctic » jusqu’au bout !

  • Suédoise sexy | Carnets Nordiques
    Posted at 20:12h, 14 février Répondre

    […] chaude dans le Sud de la Suède, accompagnée d’une Lapin Kulta ou d’une (et non pas d’un) Mack : #team(dé)givrer l’atmosphère de ce pays froid mais à la population […]

  • Le Taulier
    Posted at 08:46h, 02 juillet Répondre

    Visite annulée…. De retour de Tromsø hier (oui c’est tout frais) nous avons été charmés par la Norvège du Nord et ses habitants sauf chez Mack. Brassant un peu dans ma cuisine j’étais très intéressé de la visiter. Les visites étaient même référencées dans un guide de la ville et dans le routard. Déception lorsque que après 30 minutes d’attente (et demandé à plusieurs reprises de payer mon entrée qui a augmenté à 170 nok) on m’a dit sèchement que la visite était annulée car nous n’étions que 2 à y être intéressé. Dommage….

    • retourdumonde
      Posted at 16:39h, 03 juillet Répondre

      Ah mince, je suis désolé que vous n’ayez pu visiter la brasserie. Je ne vous raconterais pas ce que vous avez pu manquer puisque nous aussi, nous l’avions manqué. Il va falloir y retourner !

Laisser un commentaire