Le Voyage d’Ozcar, 8 mois de roadtrip à travers l'Australie
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
503
post-template-default,single,single-post,postid-503,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Le Voyage d’Ozcar, 8 mois de roadtrip à travers l’Australie

Le Voyage d’Ozcar, 8 mois de roadtrip à travers l’Australie

Nous à Retour du Monde, quand ça parle de roadtrip on adore, et le moins que l’on puisse dire c’est que Benjamin, qui écrit des récits de voyage, et son compère, du kilomètre, ils en ont avalés. Durant 8 mois, accompagné de leur van bariolé et baptisé Ozcar, ils ont voyagé à travers l’Australie, traversant une multitude de paysages différents, bravant les complexités de la recherche de petits boulots, explorant l’île de Tasmanie, bref, de quoi en faire un livre. A son retour d’Australie, Benjamin a compilé et trié ses notes, pour en sortir un récit. Mais au-delà d’un simple carnet de voyage, c’est quasiment un guide de voyage qu’il nous propose, car en plus de l’histoire de son voyage, vous trouverez aussi un bon nombre de conseils pratiques, logistiques ou bien même administratifs, bref de quoi s’assurer un voyage quasi parfait. Retour sur l’histoire de Benjamin… partirvoyager_logo RdM : Bonjour Benjamin, racontes-nous un peu qui tu es et comment tu te caractérises ?

Benjamin (Partir-voyager.com) : Je m’appelle Benjamin et j’ai 22 ans. Depuis 6 mois, je me consacre à temps plein à mon blog de voyage, Partir Voyager. C’est une occasion pour moi de montrer au plus grand nombre, que voyager est beaucoup plus facile qu’on ne le croit. J’y partage mes bons plans et mes astuces pour voyager facilement sans se ruiner. Ce qui me caractérise ? Je suis plutôt indépendant, j’aime bien faire les choses comme je l’entends et c’est sans doute pour cela que je me suis mis à mon compte dès ma sortie des études. Sinon je pense être une personne ouverte, toujours désireuse de découvrir de nouvelles choses.

Combien de temps s’est écoulé entre votre retour et l’écriture de ce livre ?

Nous sommes rentrés d’Australie au mois de mai 2011. Quelques semaines plus tard, après s’être progressivement réacclimaté à la France, j’ai recopié l’ensemble de mon carnet de voyage sur ordinateur. Puis, le temps a filé à toute vitesse et une année entière s’est écoulée. J’ai repris mes études en laissant ce livre de côté… Mais dès la fin de mon stage de fin d’études, fin Juillet 2012, le lancement de mon blog m’a « reboosté » pour mener à son terme ce projet, qui me tenait tant à cœur. J’ai repris chaque passage de mon carnet un par un, pendant plus de 6 mois, pour obtenir ce livre

Est-ce que, quand tu es parti, tu savais que ça allait découler sur un livre ? Si, non, comment en es-tu arrivé là ?

Avant mon départ, mes amis m’ont offert un magnifique « book » retraçant toute ma jeune vie depuis mon enfance. En me le remettant, ils m’ont dit : « Maintenant c’est à toi d’écrire la suite ! » Je crois que c’était l’un des plus beaux cadeaux que je n’avais jamais reçu, et je ne voulais pas les décevoir. J’ai donc écrit jour après jour mon aventure australienne. Au fur et à mesure, il se passait tellement de choses incroyables pendant ce périple, que l’idée du livre est apparue comme une évidence. Je voulais partager cette expérience avec d’autres personnes.

voyagedozcar_1

Quelles sont  les plus grosses embûches auxquelles vous avez dû faire face pendant votre voyage ?

Nous avons eu énormément de chance pendant tout notre voyage. Finalement, nous n’avons pas rencontré de véritables embûches mises à part la recherche de travail, qui était parfois compliquée suivant les régions.

On se sent comment avant de partir pour un voyage comme ça ?

A cette époque j’étais stressé, très stressé. Je me posais 1001 questions (pour la plupart inutiles !). J’avais à peine 20 ans, c’était mon premier grand voyage et mes parents étaient loin d’approuver mon idée. Au final, j’avais une trouille monstre de me lancer. Mais heureusement, que j’ai surmonté cette peur sinon je serai passé à côté de tellement de choses…

Et quand on en revient ?

Stressé ! Et oui encore ! Mais ce n’était pas du tout le même genre de stress. Une aventure comme celle-là, avec toutes les rencontres qu’elle a entrainé, m’avait totalement changé. Je savais très bien que mon retour en France serait plutôt difficile. Il fallait se remettre dans son quotidien français, retourner à sa vie précédente et ce n’était pas si facile que ça !

Le meilleur conseil que tu pourrais donner à ceux qui n’osent pas ?

Dites-vous que vous n’avez strictement rien à perdre ! Peu importe ce qui adviendra, dans tous les cas, vous aurez vécu une expérience qui vous marquera à vie. Et, vous n’aurez surtout aucun regret. C’est sans doute le plus important.

voyagedozcar_4

On le monte comment le budget pour ce genre de voyage lorsqu’on est étudiant ?

Nous avons travaillé chacun de notre côté en tant que saisonnier pendant 2 mois avant notre départ. Ajouté à cela, quelques autres économies, et nous sommes partis avec un budget plutôt large pour notre âge : 4000 euros chacun.

Une question m’intrigue, pourquoi avoir appelé votre van Ozcar ?

C’est une longue histoire. En bon « chauvin » nous cherchions un nom français. Et naturellement l’une de nos amis, nous a proposé Oscar. Sachant que « Oz » est un diminutif d’Australie, le nom nous est apparu comme une évidence : ça serait « Ozcar » !

On imagine souvent l’Australie comme un vaste désert, mais à voir les photos de ton livre, on s’aperçoit que c’est un pays avec une très grande richesse de paysages. Tu nous le confirmes ?

Oh que oui ! C’était un pays magnifique où l’on a l’impression de changer de continent à chaque nouvelle région. Cette diversité fait vraiment toute la richesse de l’Australie. Vous pouvez vous retrouver au milieu de rien, en plein désert, et le lendemain avoir les pieds dans l’eau dans une eau turquoise.

voyagedozcar_3

Que retires-tu de cette expérience ? Car on a vite tendance à se remettre dans une certaine routine et à « oublier » les bonnes résolutions qu’on s’était fixé, non ?

Comme je le disais, mon retour en France a été plutôt compliqué. Nous avions vécu tellement des choses extraordinaires, un quotidien tellement différent. En vivant dans un van pendant 6 mois, nous avions totalement laissé notre confort habituel. Nous avions pris conscience de beaucoup de choses. Le premier mois, il a donc fallu se réadapter progressivement mais finalement, on retombe très vite dans sa routine tout en gardant constamment dans un coin de sa tête cette incroyable aventure.

Et la suite c’est quoi ?

Nous avons repris nos études au bord de la mer, à La Rochelle. C’était agréable de vivre au bord de la mer, cela nous rappelait chaque jour nos souvenirs australiens.

Ton livre, on le trouve où et à quel prix ?

Il est en vente sur mon blog, Partir-Voyager.com, au format numérique, au prix de 17 euros. J’y raconte donc toute notre aventure jour après jour tout en proposant des conseils au fur et à mesure du récit.

Le prochain voyage ?

Je pars au mois de février aux Etats-Unis pour une durée indéterminée. Je veux me laisser aller au rythme des rencontres en laissant beaucoup de place à l’imprévu. Je rêve de visiter le Costa-Rica donc ça sera une occasion de descendre en Amérique centrale.

Je sais que tu rentres de quelques jours en Laponie, tandis que l’Australie a traversé ces derniers jours des records de chaleur, alors question bête : Tu préfères quoi ? le froid ou le chaud ?

Le chaud sans hésitation ! Même si je me suis progressivement habitué au froid, j’ai toujours préféré la chaleur. Après les régions où les températures sont négatives offrent des paysages magnifiques alors je fais avec ! 🙂

voyagedozcar_2

7 Commentaires
  • Tanned
    Posted at 20:05h, 31 janvier Répondre

    WOW! Benjamin est partout. Je me pose la question combien de livre a-t-il vendu :D!

    Je suis content de connaitre ton blog par hostelbookers, il est plutôt de qualité avec n design sympa!

    • Benjamin
      Posted at 17:17h, 01 février Répondre

      Ah petit curieux Stephane ! 😉
      Et comme je n’ai rien à caché, je vais te répondre en direct : 57 livres ont été vendu depuis le lancement !

      See you !

  • retourdumonde
    Posted at 13:12h, 01 février Répondre

    Oui Benjamin est partout ! 🙂
    On avait envie à notre façon de lui donner un petit coup pouce, car qui c’est, peut être nous retrouverons nous, un jour, dans la même situation !

    Qui plus est son livre est vraiment bien fait et recel vraiment d’une mine d’informations pratiques que ce soit à propos de l’Australie, ou bien même pour les voyages en général.

    Merci à toi pour ce feedback et bienvenue sur Retour du Monde !

  • Aurélie
    Posted at 15:37h, 01 février Répondre

    Très sympa ce genre d’interview ça permet d’en connaitre un peu plus sur Benjamin, il faudra d’ailleurs que je lise son livre, il a l’air intéressant 😉

  • Linda
    Posted at 12:28h, 25 février Répondre

    Merci pour cette interview et ce témoignage qui donne forcément envie de voyager et… n’oublions pas que l’Espagne propose aussi plein de surprises de voyage 😉

  • Youssef
    Posted at 08:22h, 28 mars Répondre

    Merci pour ce témoignage. Il donne forcément envie de voyager mais nous motive aussi. En listant cet article j’ai déjà eu l’impression de faire un petit voyage durant quelques minutes.

  • tunimaal @ Japon
    Posted at 17:02h, 07 décembre Répondre

    Et moi je peux avoir le livre en dédicacé hehe lol …

    Sinon c’est vraiment cool le cadeau que t’ont fait tes potes avant ton départ, franchement je trouve ça trop coooooool ^^
    tunimaal @ Japon Articles récents..Franponais : l’art de parler français par les japonaisMy Profile

Laisser un commentaire