Destination Laponie ou un Français dans le Grand Nord
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
1818
post-template-default,single,single-post,postid-1818,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Destination Laponie, un français dans le Grand Nord

Destination Laponie, un français dans le Grand Nord

Oui, chers lecteurs, je vous vois venir. L’automne vient tout juste de débuter et vous allez lire un article, que dis-je, un interview qui va bien amorcer l’hiver. Et oui, aujourd’hui c’est un article #TeamGivrés compliant, étant donné que c’est un fana du Grand Nord que nous vous présentons. Tellement fan qu’il y est resté.

Il s’agit de Bruce du site ‘’Destination Laponie’’. Il est français et vit près de Rovaniemi. Un Français qui travaille en Finlande, ce n’est pas commun, alors on lui a posé des questions un peu personnelles sur l’adaptation dans un pays scandinave, mais aussi sur toutes les activités qu’il propose sur place. Si vous passez près du Cercle Polaire, on vous invite grandement à aller le voir…

 

RdM_featured -980- DestiLaponie_1

Racontes-nous un peu qui tu es et comment tu te caractérises ?

Je m’appelle Bruce Deschamps. Je suis originaire de la région d’Orléans mais aujourd’hui, je vis à Rovaniemi avec ma famille. J’ai plusieurs diplômes dans le tourisme, l’eBusiness, et l’informatique. J’adore passer mon temps en plein air et  je suis aussi guide nature certifié en Laponie.

Qu’est ce tu fais là-bas ?

J’ai créé ma société Napapiiri Experience en octobre 2012. J’aide les PMEs du tourisme de Laponie à se familiariser avec les techniques du web marketing et à partir de l’hiver 2013-2014 je vais  proposer des services aux voyageurs individuels et petits groupes en Laponie finlandaise.

Je suis l’auteur de deux blogs : Freshwaters Journal, dédié à la pêche à la mouche (en anglais), et Destination Laponie (en français).

 

destilaponie_4

Comment as-tu atterri en Laponie et pourquoi là-bas ?

Je suis arrivé en Laponie en mai 1999 pour y effectuer un stage à Ylläs, une station de ski située à l’ouest de la Laponie finlandaise. J’ai travaillé là-bas en tant que guide et j’étais aussi chargé de développer de nouvelles idées de programmes pour les voyageurs français au sein d’une agence locale.

Le choix de la Laponie est simple…Je ne connaissais pas cette région d’Europe et étais curieux de voir comment les gens vivent ici. Je suis littéralement tombé amoureux de cette région et  j’ai aujourd’hui envie de le partager.

Pas trop dur de se faire accepter en tant que Français ?

Non pas du tout. Il faut faire l’effort d’aller vers les gens et montrer que l’on s’intéresse à leur culture, leur langue et surtout participer à la vie locale. Parler finnois est un avantage considérable si l’on souhaite vivre et travailler en Laponie finlandaise.

Les variations de lumières, de températures, ce n’est pas trop dur les premières années ?

Les premières années sont, au contraire, fascinantes. Ici, on vit réellement au rythme de la nature. En ce qui me concerne, les variations climatiques ne m’affectent pas trop.

A chaque saison, la luminosité est différente et la nature prend des couleurs extraordinaires. Par exemple en février, le mois le plus froid de l’année, les couleurs rosâtres du ciel sont magiques et la qualité de la neige exceptionnelle. Puis en mai, la quantité de lumière paraît impressionnante après plusieurs longs mois d’hiver. C’est ce qui rend cette région si spéciale.

 

destilaponie_5 

Bon et la langue alors ? Tu gères ou tu te débrouilles, parce que c’est quand même une langue très compliquée ?

J ‘ai dû apprendre la langue dès mon arrivée, comme mes collègues ne parlaient pas d’autre langue que le finnois. J’étais motivé d’apprendre cette langue assez rare. Aujourd’hui, je parle finnois couramment. J’ai appris la langue en l’espace de 3 ans en immersion totale. Il n’y a pas de secret, c’est le meilleur moyen de s’intégrer mais il faut être motivé et ne jamais baisser les bras.

Tu conseillerais l’expatriation en Finlande ?

L’expatriation n’est pas faite pour tout le monde et il est vrai que le climat et la barrière de la langue peuvent poser des difficultés pour vivre en Finlande. Tout dépend de votre capacité d’adaptation et motivation d’aller vers les gens.

Mais pour les amateurs de sports de plein air, les possibilités de pratiquer des activités ici sont illimitées : randonnée, trek, canoë/kayak, pêche, chasse, cyclotourisme/VTT, randonnée en raquettes, ski de randonnée, ski de fond, chiens de traîneaux… 

 

destilaponie_3

Quels sont les écueils à éviter ou les difficultés rencontrées ?

Je dirais, ne pas apprendre le finnois. Les Finlandais apprécient énormément qu’un étranger parle leur langue. Ils restent très souvent admiratifs et cela permet très rapidement de nouer des liens.

Le finnois reste une clé importante si vous souhaitez vraiment vous intégrer et apprendre plus de la culture finlandaise.

D’où vient ton envie de faire un blog ?

Je souhaitais partager ma connaissance de la région et surtout proposer une actualité fraîche sur la Laponie. Etant sur place, j’ai accès à beaucoup d’information qui n’est pas disponible en France. Ce blog, Destination Laponie, est une plateforme d’échange avec les voyageurs individuels français qui visitent, ou qui souhaitent visiter la Laponie. En même temps cela me permet de promouvoir mes services.

Le sous-titre de ton blog est ‘’Un autre regard sur le Nord de l’Europe’’. Si tu en propose un autre, c’est que tu avais envie de proposer quelque chose de différent, mais vis à vis de quoi ? Ou plus simplement, quel est cet autre regard ?

Quand on me parle de la Laponie… on me répond souvent par « Père Noël, les rennes, motoneige, le froid, les moustiques … ».  Ce qui reste tout de même assez limité comme vision de cette vaste région si fascinante.

A travers ce blog, je souhaite dévoiler les multiples facettes de la Laponie auxquelles les voyageurs n’ont pas accès de chez eux et leur faire découvrir le mode de vie local, les opportunités de voyager autrement, les activités et événements à ne pas manquer, les bons plans,… Bref tout ceci pour partager la véritable essence de cette région et son identité culturelle.

 

destilaponie_1

Quelle est la ligne éditoriale de ton blog ?

Je publie des articles qui touchent à un grand nombre de sujets : les activités de plein air, les événements en tout genre, les traditions culinaires et culturelles, des infos pratiques, des photos et vidéos, ainsi que le détail des services que j’offre aux voyageurs.

Je suis aussi également sur Twitter (@Destlaponie) et Facebook si vos lecteurs sont aussi sur ces réseaux, qu’ils n’hésitent pas à me contacter! Je serais très heureux de les aider à préparer leur séjour en Laponie. 

Tu proposes également des activités avec ta société ‘’Napapiiri Experience’’, toute l’année, en Laponie. Peux-tu nous les présenter ? D’où t’es venue cette idée ?          

Avec mon entreprise, je propose des services B2B aux PMEs locales et ensuite des services B2C aux voyageurs français. Cela me permet de nouer un partenariat solide avec ces entreprises pour ensuite offrir des services et une information touristique de qualité aux Français.
En effet, j’ai constaté qu’en l’espace d’une dizaine d’années, l’offre des services aux voyageurs n’avait pas vraiment évolué en terme de choix et de qualité.

Je propose un panel d’activités de plein air et visites culturelles aux voyageurs individuels qui souhaitent justement s’éloigner des flux de tourisme majeurs et découvrir la Laponie autrement.

Basé sur les principes du tourisme durable, ces activités sont respectueuses de l’environnement et favorisent les rapports avec les locaux et PMEs du tourisme en Laponie finlandaise. La Laponie suédoise et le Finnmark en Norvège feront aussi partie des destinations que j’offrirai prochainement.
Je privilégie surtout l’accueil de groupes de petite taille (1 à 6 personnes) afin que chacun profite au maximum de son voyage.

destilaponie_2

Tu gères ça tout seul? Parce que si un jour tu as besoin de main d’œuvre, on peut venir te donner un coup de main ! 

Oui pour le moment, mais je travaille en partenariat avec des petites entreprises locales qui partagent la même philosophie d’accueil que la mienne.

Pas trop difficile de faire son trou parmi les nombreuses entreprises déjà existantes à Rovaniemi ?

A mon avis, il existe des opportunités pour développer un tourisme plus responsable, et durable favorisant les petites entreprises locales avec toujours ce souci de la qualité de service. D’ailleurs, mon activité ne se concentrera pas que sur la destination Rovaniemi, mais sur plusieurs régions de la Laponie. 

Que répondrais-tu à quelqu’un qui te dit ‘’En Laponie, il fait trop froid, je n’irai jamais’’ ?

Je répondrais qu’il faut aller au-delà des clichés et informations erronées que l’on peut lire et entendre parfois sur le web ou ailleurs. La Laponie est un vaste territoire, couvrant 4 pays différents, des biotopes et paysages très divers. Sans oublier les populations locales et les Sames dont l’histoire, les traditions culturelles et gastronomiques ne sont encore que superficiellement dévoilées aux voyageurs étrangers.
Je leur dirais donc de passer me rendre visite, (été comme hiver) pour comprendre que la Laponie offre beaucoup plus que le très célèbre Père Noël et ses lutins…

titre_itw_ar_1

Philosophie de voyage ? plutôt baroudeur, backpacker, roadtripeur, marcheur, explorateur…. ?

Je dirais roadtriper, explorateur, un peu des deux.

Ton premier souvenir de voyage en France ?

La vue de l’Océan Atlantique déchainé au Cap Ferret. Des vagues énormes et une poignée de surfeurs, assez fêlés pour se jeter à l’eau.

A l’étranger ?

Un voyage en Irlande dans le début des années 90, lorsque le tourisme n’avait pas encore pris l’ampleur d’aujourd’hui. Et surtout la visite du village d’Enniskillen, un jour de pluie, très gris où des centaines et centaines de corbeaux étaient perchés dans les arbres de la place du village. On se serait cru dans le film « Les oiseaux » d’Hitchcock.

Le pays qui t’as le plus marqué et que tu conseillerais ?

La Finlande et surtout la Laponie finlandaise. 

Celui qui t’a le plus déçu(e) ?

Je n’ai jamais été déçu par un voyage, quelque soit les lieux que l’on visite, les gens que l’on rencontre, on apprend toujours quelque chose …

Quelles sont les choses dont tu ne te sépares pas lorsque tu pars ?

Mon matériel de pêche à la mouche !

Quelles sont les choses que tu ramènes toujours lorsque tu reviens ?

Etant très gourmand, je ramène très souvent des spécialités gastronomiques afin de les partager avec la famille et les amis!

 


Parse error: syntax error, unexpected ''cookies'' (T_CONSTANT_ENCAPSED_STRING), expecting ')' in /home/clients/337be1eb95501dfa7fc36dcbeb160fa1/web/wp-content/themes/bridge/comments.php on line 53