Retour du Monde - Völklinger Hütte, une usine à l'UNESCO
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
2720
post-template-default,single,single-post,postid-2720,single-format-standard,cookies-not-set,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Völklinger Hütte, le haut fourneau de l’UNESCO

Völklinger Hütte, le haut fourneau de l’UNESCO

RdM_featured-980--Sare_Factory_1

Décidément, cette année 2014 est l’année de l’Allemagne. Rien à voir avec leur titre de gagnant de coupe du monde parce qu’aujourd’hui on parle de notre voisin comme destination touristique et qui nous montre tout ses atouts… à deux pas de chez nous.

sare_factory_rdm_2

William et moi – qui avons fait allemand première langue au collège et lycée – nous connaissons déjà un peu le pays : Berlin pour lui, qui ne lui aura pas laissé un super souvenir et moi le nord de l’AllemagneHambourg et Lübeck, où j’ai fini à l’hôpital. L’article ne porte absolument pas sur cet épisode malheureux des mes années collège, mais bien sur ce pays que nous avons continué de découvrir ces dernières années avec Cologne, Stuttgart ou encore Düsseldorf. L’Allemagne est  alors devenue synonyme de soirées, d’hôtels pas excessivement chers, de villes calmes et d’autoroutes agréables à conduire.

Lorsque L’Office de tourisme d’Allemagne m’invite passer une journée à Sarrebruck pour découvrir son patrimoine UNESCO, j’avoue que je suis un peu étonnée… car il y a autant de sites UNESCO en Allemagne qu’en France. Etonnée parce que je ne m’étais jamais posée la question, en fait.

sare_factory_rdm_1

Alors c’est parti pour une journée où on va découvrir un des sites allemands inscrit du patrimoine mondial : La Völklinger Hütte. Après l’arrêt de la production de fonte brute en 1986, l’usine de Völklingen est classée patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1994.

sare_factory_rdm_4

Avant de vous emmener pour la visite, un petit point historique et technique s’impose : Le feu du premier haut fourneau est allumé en 1883. Parmi les prouesses innovatrices de l’usine de Völklingen qui en font sa particularité, il y a le monte-charge incliné (on en reparlera pendant la visite) et l’atelier de frittage. Les matières premières étaient acheminées dans les bennes suspendues qui passaient par le monte-charge pour aller vers la plateforme de gueulard situé à 32 mètres de hauteur. La plateforme de gueulard relie entre eux les six hauts-fourneaux de l’usine. Quant à l’atelier de frittage, il permettait de recycler les déchets résultants du processus de production de fonte, tels les fragments de minerai et la poussière de gueulard. L’atelier de frittage de Völklingen était à l’époque le plus moderne et le plus grand d’Europe.

Les hauts fourneaux vous ne l’avez jamais avoué mais vous ne compreniez pas trop comment ça fonctionnait ? Bon là ça va mieux ? On peut continuer.

sare_factory_rdm_7

On commence la visite avec la présentation de notre guide. Pour notre groupe ce sera Alain, ancien mineur et ouvrier des hauts fourneaux en Lorraine et dans le Nord, il n’a pas travaillé à Sarrebruck mais cette usine il la connaît par cœur. On est dans un lieu chargé d’histoire, mais on ne sera pas guidé par un conférencier diplômé en histoire de l’art. On est dans un lieu où des ouvriers ont passé et parfois perdu leur vie et qui font maintenant partie d’un patrimoine industriel dans une région qui s’est enrichie grâce à l’acier.

sare_factory_rdm_5

Cette histoire est assez récente donc émouvante, comme le reflètent assez bien les photographies (un exemple ci-dessus) de Paul Wolff, pionnier de la photographie Leica, qui ornent temporairement les murs en tôle de l’usine : en 1934, il est allé prendre quelques photos des habitants de la Sarre, l’usine en étant un passage incontournable.

sare_factory_rdm_8

La Völklinger Hütte, c’est immense : après la salle des soufflantes, on sort pour rejoindre le bas du monte-charge incliné : il en est le dernier exemplaire intact au monde et l’UNESCO permet de le préserver. Sur ce monte-charge, des paniers, qui montent la poussière d’acier en haut des hauts fourneaux se retrouvent en haut dans la salle du gueulard, qu’on rejoint après plusieurs escaliers, à presque 30 mètres du sol. En haut des hauts fourneaux, une vidéo explique comment le fourneau s’ouvrait afin qu’un ouvrier y mette la poussière d’acier. C’est ensuite le moment de redescendre, et la visite est déjà finie.

sare_factory_rdm_10

Comment ça ? Déjà ?

Ca vous semble peut-être court, mais dites-vous que la visite dure au minimum 1h30, et que pratiquement tous les dix mètres, on pousse une porte, on se penche ou on cherche du regard un petit recoin, où on voit bien que même si l’usine est encore entretenue, la nature reprend ses droits à une multitude d’endroits et ça, on ne pourra rien y faire…

sare_factory_rdm_9

On a terminé la visite en parcourant l’exposition en cours : « Generation Pop ». L’usine est maintenant un lieu culturel qui peut, de par ses hauts plafonds et grands espaces, accueillir des expositions monumentales. Elle accueille également des concerts mais aussi…l’école des beaux arts de Sarrebruck.

sare_factory_rdm_11

La Vöklinger Hütte est un endroit entre le passé et le présent, entre culture et industrie, où on ne sait pas vraiment où on est, mais où on comprend bien la volonté de la région d’être dynamique au niveau culturel, et de retrouver le dynamisme d’antan.

Merci à l’office du Tourisme d’Allemagne pour cette journée au cœur de la Sarre.

Informations pratiques

Paris/ Sarrebruck : 1h50 en ICE ou TGV, pour réserver c’est ici
Völklinger Hütte : l’entrée est de 15 € (tarif réduit 13 €, enfants et jeunes de moins de 18 ans, entrée gratuite) qui comprend l’usine et les expositions en cours. Prévoir une bonne demi-journée. Pour plus d’infos c’est .

sare_factory_rdm_3

5 Commentaires
  • Retour du Monde - Völklinger Hütte, u...
    Posted at 11:14h, 15 juillet Répondre

    […] La Völklinger Hütte fête cette année ses vingt ans d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO. En Sarre, le haut fourneau est devenu lieu culturel.————————–La Völklinger Hütte :http://www.allemagnevoyage.com/regions/Sarre/voelkingerhuette.html————————–Décidément, cette année 2014 est l’année de l’Allemagne. Rien à voir avec leur titre de gagnant de coupe du monde parce qu’aujourd’hui on parle de notre voisin comme destination touristique et qui nous montre tout ses atouts… à deux pas de chez nous….  […]

  • Maïder
    Posted at 13:30h, 15 juillet Répondre

    Bon je ne pense pas faire le déplacement tout là-haut mais effectivement la Völklinger Hütte donne envie d’être explorée et photographiée ! D’ailleurs bien sympa la photo avec le guide (je suppose) 😉
    Vous avez aussi visité la ville ou seulement ce site ?
    Maïder Articles récents..Brésil : couleurs du SudesteMy Profile

    • retourdumonde
      Posted at 13:43h, 15 juillet Répondre

      Oh si Maïder, il faut monter à 30 mètres de haut, c’est super beau ! (mais venteux)
      Sur la photo, ce n’est pas le guide, mais un visiteur, que la vue laisse bien pensif je trouve.

      On est passés très rapidement dans Sarrebruck pour le déjeuner, avant de filer en pleine forêt pour aller voir la boucle de la rivière Sare.

      Cécile

  • 1001tracks
    Posted at 17:08h, 15 juillet Répondre

    Alors ça c’est vraiment cool et complètement hors du commun comme visite! C’est presque organique tous ces tuyaux, on dirait une vieille et grosse bête usée qui dort. Vraiment sympa!

  • Anne
    Posted at 20:21h, 15 juillet Répondre

    Je connais pas (du tout) l’Allemagne. Je fais la fête trois jours à Berlin, il y a quelques années, c’est tout.
    Ce type de visite me donne bien envie en tout cas mais je pense que si on se décide à aller en Allemagne, on commencera par la Bavière 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.