Retour du Monde - Suomenlinna, mon amour
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
1873
post-template-default,single,single-post,postid-1873,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Suomenlinna, mon amour…

Suomenlinna, mon amour…

Poussés par une soudaine envie de Nord, et puis un peu beaucoup aussi par Mel Loves Travels, on s’est dit « Tiens, mais on n’a jamais rien écrit sur Helsinki ! », et ce n’est pas comme si la ville nous avait déplue, loin de là. D’Helsinki il y aurait beaucoup à dire, ses rues qui montent, ses ambiances de Noël, ses musées, sa gare monumentale, mais non, nous on a décidé de commencer par un morceau de terre échoué au milieu de la baie, face au port. Enfilez votre manteau, poinçonnez votre ticket, préparez vous à briser la glace, on est partis pour Suomenlinna.

RdM_featured-980--Suomenlinna_1

Emmitouflés comme pas deux, pour notre première destination froide (en décembre 2010), armés de notre Helsinki Card, tout juste périmée de quelques heures (bon ok on a un peu triché, réflexe de parisiens…), on a fait le chemin de la presqu’île de Katajanokka, où nous dormions dans une ancienne prison pour aller jusqu’au port, face au palais bleu de la Mairie.

suomenlinna_2

On a grimpé dans le ferry, on s’est demandé comment le bateau allait pouvoir passer dans cette tambouille de mini icebergs qui cloisonnait le port. Bercés par le ronflement du moteur, on a vu les mouettes nonchalantes nous regarder d’un œil plus ou moins vitreux et puis le bateau s’est mis en branle voguant sur la slush, indifférent aux morceaux de glaces.

suomenlinna_5

On s’est parfois, même souvent demandé si on était bien sur un ferry, tant il était impossible de distinguer la mer. Confiants, admiratifs du ciel aux tons si particuliers de la Finlande, rose, bleu, violet, un peu jaune pâle parfois, on a croisé les premières iles. Valkosaari et Luoto avec son petit port et son club nautique, Ryssänsaari, Puolimatkansaari et sa petite maison rouge perdue au milieu d’un bloc-rocher qui continue encore et encore de me faire rêver. Et puis soudain, le ferry ralentit après avoir fait sa route en zigzaguant.

suomenlinna_3

suomenlinna_4

On distingue un pont, puis une forteresse. Un dernier rebond sur les pneus du ponton et nous voilà débarqués sur Suomenlinna ou Sveaborg comme elle s’appelait sous l’occupation suédoise.

suomenlinna_6

Suomenlinna il faut le dire, c’est the place to be, c’est le lieu de rassemblement, c’est là où les gens sortent, font la fête, viennent pique-niquer…l’été. L’hiver c’est une autre paire de manches, c’est une île perdue au milieu de nulle part, où les 800 chanceux qui habitent ici semblent avoir déserté, ou sont partis se réfugier bien au chaud, sous un plaid en dégustant des runebergintorttu. Là, rien, les quelques touristes se perdent dans les ruelles, nous on prend la tangente et on va profiter du pont qui domine la baie, et d’où se détachent au loin les « machines à nuages », les usines du quartier industriel d’Helsinki.

suomenlinna_7

suomenlinna_8

suomenlinna_9

La forteresse construite sur six îles n’est quasiment plus utilisée à des fins militaires, seuls subsistent quelques vieux rafiots par ci, un sous-marin par là. Désormais, et ce depuis 1991, Suomenlinna  est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est pourquoi seule l’école navale de la ville est encore en activité. Qui soit dit en passant, possède le plus grand sauna du pays. Rien que ça! Aujourd’hui La plupart des bâtiments de l’île sont des anciens baraquements de la garnison, qui petit à petit se transforment en habitations louées par la ville.

suomenlinna_12

suomenlinna_15

Suomenlinna a beau être un des endroits les plus visités, en hiver, c’est avant tout la quiétude qui surprend, non pas qu’Helsinki soit une ville bruyante, mais passer du trafic des voitures, des paquebots, à la quiétude d’une île, où les seules rencontres se limitent à un habitant sur son vélo qui tente vainement de braver une côte, et un oiseau multicolore qui picore des graines, forcément ça fait du changement.

suomenlinna_10

L’atmosphère de l’île est dure à décrire. Le temps semble figé, arrêté et mis sous cloche, pour ne se réveiller qu’à la fonte des neiges et à la fin de l’hiver. Les bateaux sont remisés, certaines maisons fermées. Les seules traces de « vie » sont les luges des gamins posées devant le portail de l’école, et l’office du tourisme qui présente des expos.

suomenlinna_13

suomenlinna_1

suomenlinna_14

Alors on déambule, on se perd, et on se paye même le luxe d’aller à la plage, oui oui la plage, là où les finlandais sous le soleil interminable de l’été vont piquer une tête juste à côté des anciens canons de la forteresse. Mais là, même si le soleil est rayonnant, par -13°c, bof, pas trop envie. On préfère poser nos derrières dans la neige, et prendre un bain de soleil, face à l’immensité du Golf de Finlande, tourner la tête et apercevoir la Tuomiokirkko, l’emblème d’Helsinki, la majestueuse cathédrale blanche. Cécile y attrapera même un coup de soleil.

suomenlinna_16

suomenlinna_18

suomenlinna_19

suomenlinna_20

On a repris notre balade, on s’est perdus, on a marché, on pensait qu’il était déjà 18h, mais non il n’était que midi. Trahis par une lumière d’hiver par encore maitrisée. Changement de latitude, repères déboussolés, mais pas l’estomac. Car ce qu’il y a de bien avec les ferrys, c’est que pour les attendre, et ça quelque soit les pays, il y a toujours une petite gargote pour grailler un morceau le temps que le bateau-bus fasse son aller/retour.

suomenlinna_17

On s’est posé dans les anciens bâtiments administratifs, derrière l’épicerie, et juste en dessous de l’ancienne vigie. Face à une affiche du Père Noël, et de l’escalier en fer grimpant à la vigie, en attendant nos repas chauds, un instant on s’est pris pour des marins habitants l’île, fiers de ne pas vivre comme tout le monde. Et puis la sirène du ferry a stoppé net la rêverie, il faillait regagner la terre ferme.

suomenlinna_23

suomenlinna_22

suomenlinna_21

On a mis le pied dans le ferry, il a recommencé son chemin en zigzag parmi la glace, et on s’est dit qu’un jour on reviendrait l’été, juste pour voir comment ça fait de prendre le soleil, sans écharpe, sans parka et sans gants.

 

P.S. : Et si jamais vous voulez un avant goût, ou juste rêver à distance, il existe une petite webcam qui donne sur l’office de tourisme de Suomenlinna

8 Commentaires
  • Mélissa
    Posted at 09:45h, 02 octobre Répondre

    Aaaaaaaaaaaah… Merci! Premier article sur Helsinki et je suis déjà conquise! Exactement le genre d’endroit qui me fait rêver : une île enneigée sous le ciel d’hiver…

    • retourdumonde
      Posted at 21:07h, 02 octobre Répondre

      Cool ! Tu nous diras si tu as eu le même ressenti 😉

  • Laponico
    Posted at 10:37h, 02 octobre Répondre

    Ca al’air sympa ! Helsinki, je n’ai pas accroché, et je regrette, car beaucoup de gens qui y sont allés ont adoré…j’ai vraiment l’impression de l’avoir ratée…

    • retourdumonde
      Posted at 21:09h, 02 octobre Répondre

      Pour nous c’est vraiment une ville qui nous a tapé dans l’oeil. A taille humaine, agréable, vallonée, vivante, après on manque de point de comparaison, je n’ai fait Stockholm, Copenhague peu de souvenir, et Oslo, pas sûr d’y avoir été.

  • fedora
    Posted at 18:18h, 02 octobre Répondre

    Je l’ai fait au printemps et j’ai adoré ! ça a l’air magique en hiver 🙂 merci pour ces très belles photos !
    fedora Articles récents..La deuxième mamanMy Profile

    • retourdumonde
      Posted at 21:10h, 02 octobre Répondre

      Ah cool ! Et alors au printemps c’est vraiment plus vivant ou ce n’est pas encore le grand rush de l’été ?

  • Solène
    Posted at 14:42h, 07 octobre Répondre

    Et hop encore une ville à rajouter dans ma priority list ! Merci pour cette belle découverte

  • Retour du Monde - Helsinki, la petite fille de la Baltique
    Posted at 08:47h, 15 octobre Répondre

    […] avoir commencé à vous parler d’Helsinki en commençant par l’île de Suomenlinna, et comme parfois il est bon de tout faire dans le désordre, on va continuer de vous emmener avec […]

Laisser un commentaire