Sopperogården, dormir dans une église-motel en Suède
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
1136
post-template-default,single,single-post,postid-1136,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Sopperogården, dormir dans une église-motel en Suède

Sopperogården, dormir dans une église-motel en Suède

On le sait, les hébergements en Scandinavie ne sont pas réputés pour y être abordables, alors lorsqu’on a décidé de partir, je pense que l’on a dû écumer tous les sites possibles de recherche d’hébergements, tout du moins dans cette région. Ça n’a pas toujours été simple, on a dû modifier l’itinéraire en fonction des hébergements disponibles, etc…

Et c’est bien le « petit plus » de ce genre de voyage, d’un road trip avec chaque soir une étape différente, c’est qu’on a beau avoir réservé sur internet, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Quelle va être l’ambiance, l’accueil, le lieu, la vue, l’atmosphère. Alors quand on débarqué à Övre Soppero on a eu la surprise de tomber sur une église-motel : Bienvenue à Sopperogården.

RdM_featured-980--Sopperogarden_1

On est arrivés tard le soir, et on n’a pas percuté tout de suite. Sopperogården est perdu en plein cœur d’Övre Soppero, village presque désert du nord de la Laponie Suédoise. 300 habitants. Ça vous pose un peu le décor. Situé le long de l’axe qui mène à Kiruna, on a pourtant réussi à passer devant sans se rendre compte. Lorsqu’on s’est garés, après l’arche en bois, on s’est fait la réflexion : « la maison à une drôle de forme, tu ne trouves pas ? »  Tu m’étonnes, face à l’entrée on tombe de suite devant la petite chapelle. Blanche, petite, avec une double porte rouge sang de renne, accolée à un autre bâtiment.

sopperogarden_1

Autour et derrière la chapelle sont disséminés des sortes de longs bungalows qu’on pourrait croire presque provisoires. Le tout donna l’impression d’une petite ville et ses ruelles, avec pour place du village, un monticule de neige de plusieurs mètres de haut dans lequel des gamins ont creusé des galeries.

sopperogarden_2

sopperogarden_3

Quand enfin on a compris (oui on est un peu longs à la détente, mais après plus de 1500 kilomètres on a la caboche qui fonctionne sur la réserve), j’ai tout de suite pensé à l’article de Julie des Carnets de Traverses sur sa nuit dans le bâtiment de l’Armée du Salut en Islande. Un côté comme ça où tu sais que même si ce n’est pas le 5 étoiles, tu y trouveras le gîte et la chaleur humaine en guise de bienvenue.

On a donc déchargé nos bagages dans ce petit bungalow, qui donne l’impression de rentrer dans son chez soi. On passe le sas, on se trompe on ouvre la porte de notre voisine, on s’excuse (« Ouuups, sorry ! » et prend nos quartiers dans notre grande chambre. Le lit fait au carré avec dessus de lit, des lampes dorées un peu kitsch, un canapé fleuri face à une petite table basse agrémentée d’un photophore, bref la déco n’est pas « up to date », mais elle a le mérite de nous faire sentir comme chez mémé. Mais là où nos doutes sur l’identité du lieu n’ont fait que se confirmer, c’est quand on a jeté un œil sur les caches des plaques de cuisson (parce que oui il y avait une petite kitchenette dans notre chambre) agrémentés de petits anges.

sopperogarden_4

sopperogarden_5

Pour continuer la visite, toutes les chambres donnent sur une petite salle commune, avec une cuisine (plus grande), une table (petite), deux canapés en face à face, la télé, le bouquet de (fausses) fleurs, et of course deux exemplaires du Nouveau Testament. Juste au cas où.

sopperogarden_6

sopperogarden_7

Bref, on a passé une sacrée bonne nuit dans le motel de Dieu, même si on a eu beau prier pour les Aurores Boréales, il ne nous a pas entendu. Le matin on a ouvert les volets sur une ferme antique qui nous faisait face, et on a été prendre notre petit déjeuner dans la salle commune, où les rondins de bois donne une petite touche « cabane au fond des bois ». Le petit déjeuner nous était servi par une vielle mamie same qui ne parlait pas la langue de Shakespeare, alors on s’est débrouillés pour communiquer. Après le petit déjeuner, comme l’église se préparait pour une messe, on n’a pas pu la visiter, alors du coup on a été prendre notre café au soleil dehors, profitant du ciel bleu, et tout en regardant de manière intriguée des sames russes, des skolts qui faisait leurs étirements matinaux sur le perron de leur baraquement.

sopperogarden_8

Tout ça pour dire qui si vous êtes dans le coin, même de passage (il semble qu’il y ai pas mal de randos qui parte d’Övre Soppero), allez donc dormir dans le motel du seigneur, vous y serez bien accueillis.

Hallelujah !

 

Pour ce qui est des tarifs voici les détail :

565 SEK (environ 65€) la chambre double

120 SEK (environ 13€) le petit déjeuner pour 2

www.sopperogarden.com

 


Parse error: syntax error, unexpected ''cookies'' (T_CONSTANT_ENCAPSED_STRING), expecting ')' in /home/clients/337be1eb95501dfa7fc36dcbeb160fa1/web/wp-content/themes/bridge/comments.php on line 53