Retour du Monde - Snæland, L'Islande l'hiver - Bilan
Lui, est graphiste et passionné de photo. Elle, est tchatcheuse et un peu paresseuse. Ensemble, ils vous font voyager sans bouger de votre canapé
retour du monde, tour du monde, islande, ecosse, laponie, finlande, suède, norvège, blog, blog de voyage, blog tour du monde, pays basque, blog photo, photographie, canada, nouvelle-ecosse
2310
post-template-default,single,single-post,postid-2310,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Snæland, L’Islande l’hiver – Bilan

Snæland, L’Islande l’hiver – Bilan

Notre retour, c’était déjà il y a une semaine. 4h avant d’embarquer les yeux embrumés dans l’avion pour Paris, on était au milieu de Hvalfjörður, le fjord des Baleines, à regarder les aurores nous dire au revoir. Il y a pire comme au revoir, on vous l’accorde. On a passé la nuit blanche le plus dingue de notre vie, à refaire le monde au milieu d’une route sans passage, avec une amie, Sophie. On ne voulait pas repartir mais au fond on savait que c’était le plus beau point final de ce road trip. Nous avons passé 10 jours en Islande, avalé plus de 1900 kilomètres, à parcourir le Nord dans un pays tellement particulier, tellement indescriptible, qu’il nous en a fait voir de toutes les couleurs. Petit bilan et retour de Snæland.

RdM_featured-980--Snaeland_bilan_1

Ce voyage, même s’il a été un voyage d’hiver, dans notre recherche de froid, ne ressemble à aucun autre. L’Islande, ce n’est pas la Scandinavie, c’est autre chose, une terre rude entre le Groenland, le Canada et pas trop loin de la Norvège. Ce voyage nous a remué, fait rêver et extasié. On était un peu sur une autre planète. Et comme le disait Pierre Loti dans « Pêcheur d’Islande » (qui devait être mon livre de chevet et qui est resté…sur mon chevet mais à Paris) :

« (…) et son ciel était cette fois d’une pureté hyberboréenne qui éveille des idées de planètes refroidies n’ayant plus d’atmosphère. Avec une netteté glacée, il (le soleil) accentuait les détails de ce chaos de pierres qui est l’Islande »

Bien que Pierre Loti n’ai jamais foutu un moindre pied en Islande, la description est juste. Encore plus que l’année dernière, les paysages comme le temps changent tous le temps. D’un champ de lave, on passe à une route complètement enneigée serpentant au milieu de deux montagnes telle une fissure. On a eu beau temps relativement souvent, on a connu un brouillard givrant, compagnon de photo pendant une longue nuit sur les rives de Myvatn, on a essuyé une tempête, vent fort…Bref ce pays ne laisse jamais tranquille, ni les nerfs, ni les yeux.

snaeland_bilan_2

snaeland_bilan_3

Les nerfs, parce que la route est piégeuse, et bien qu’on se soit claqué les doigts à rafraîchir Vegagerdin le site sur l’état des routes, on est passé à deux doigts ou plutôt à 1 heure d’être salement bloqués au beau milieu d’une tempête qui ferma un morceau de la route numéro 1 pendant 2 jours.  On n’a pas fait les fiers, la route disparaissait dans les serpentins de neige fouettés par le vent, les piquets du bords de route se faisaient engloutir par un brouillard nous donnant une visibilité d’à peine 5 mètres. On a balisé, mais on a pris notre pied. Coup de vent, plaque de verglas, morceaux de glace tout ça nous est arrivé.

snaeland_bilan_4

snaeland_bilan_5

Bien qu’ayant été gavés de photos de l’Islande en été, on en a pris plein les yeux quand même. Ce pays aux paysages de charbons saupoudrés de lichen vert-de-gris, ces sommets blanchis par la neige, ce paysage de planète refroidie baigné par une lumière rose. On n’a jamais été tranquilles, toujours à tourner la tête à droite à gauche, à attendre la surprise au prochain virage.

snaeland_bilan_6

snaeland_bilan_7

On pourrait résumer ce voyage par une succession de phrases courtes : On a vu les aurores danser de toutes les manières possibles, on a ravitaillé une expat en manque de cacao (désolé Sophie !), on s’est lavé les dents à l’eau soufrée odeur « œuf pourri », on s’est retrouvés tous seuls dans l’hébergement le plus « lost in fucking nowhere » d’Islande, on a affronté le vent et pour se venger il a manqué de nous faire chuter. On s’est retrouvés coincés, on a glissé, on a cru que la voiture allait se retrouver dans le fossé, on a fait du cheval, manqué de se casser la gueule (à nouveau), on a eu les muscles meurtris qu’on a cherché à détendre sous les aurores boréales, on a mangé le gâteau à la mandarine du film « La vie rêvée de Walter Mitty » dans le café même où a été tourné le film, on s’est retrouvés dans des situations qui ne sont pas publiables, on a paumé les clefs de la voiture qu’on s’est fait renvoyer par avion le lendemain matin…

snaeland_bilan_8

snaeland_bilan_9

Bref c’était un dépaysement encore plus dingue que les années précédentes qui nous fait dire que l’Islande au final, c’est un peu un pont pour aller chercher le froid encore un peu plus loin, au-delà de l’Atlantique, non ?

snaeland_bilan_10

Comme d’habitude, histoire de vous faire patienter avant le carnet (on vous promet de passer la seconde et d’être plus rapides que l’année dernière), voici quelques chiffres sérieux et farfelus de Snæland, ce road trip dans le nord de l’Islande :

–        1979 km parcourus

–        5 tunnels

–        3 cascades

–        16 arcs-en-ciel (en une seule journée ! Bon certains c’était les mêmes qui disparaissaient et réapparaissaient)

–        2 phoques

–        7 nuits d’aurores dont 2 dans les nuages

–        1 nuit de brouillard givrant

–        1 tempête sur la route qui a failli nous bloquer

–        1 bain chaud à 40°c par -18°c dehors

–        4 chutes (3 pour William, 1 pour Cécile)

–        Température la plus chaude : 3°c (Reykjavik)

–        Température la plus froide : –20°c (Myvatn)

–        1 jeu de clés de voiture arrivé par avion

–        2 plaquettes de 150g de chocolat au riz soufflé « Maître Truffout Choc’n’Rice »

–        1 plaquette de 150g de chocolat lait et noisettes « Sirius Rjomasukkuladi me hnetum »

–        1 paquet de 172g de cookies « Maryland Choc Chips and Hazelnut »

–        3 paquets de pain de mie

–        2 sachets de beignets islandais « Kleina »

–        4 hot dogs

–        1972 photos avant tri

–        1760 photos après un premier écrémage

snaeland_bilan_11


Parse error: syntax error, unexpected ''cookies'' (T_CONSTANT_ENCAPSED_STRING), expecting ')' in /home/clients/337be1eb95501dfa7fc36dcbeb160fa1/web/wp-content/themes/bridge/comments.php on line 53