Snæland - Epilogue - L'hiver dans le nord de l'Islande
Ici tout ce que nous avons emporté et rapporté de notre voyage : cartes, guides et quelques chiffres marquants et marrants du road trip.
islande, iceland, hiver, nord, myvatn, akureyri, reykjavik, snaefellsnes, europe, retour du monde, road trip, roadtrip, photographie, photography, carnet de voyage, aurore boréale, monde, voyage, tourisme,
17417
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-17417,page-child,parent-pageid-19674,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-theme-ver-14.4,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 
islande_bannerdayepi
Retour du Monde - Islande - Jour 1Retour du Monde - Irish And Chips - Jour 2Retour du Monde - Islande - Jour 3Retour du Monde - Islande - Jour 4Retour du Monde - Islande - Jour 5Retour du Monde - Islande - Jour 6Retour du Monde - Islande - Jour 7Retour du Monde - Islande - Jour 8Retour du Monde - Islande - Jour 9Retour du Monde - Islande - Jour 10Retour du Monde - Islande - Jour 11Retour du Monde - Islande - Jour 12Retour du Monde - Islande - Epilogue

Voilà, l’Islande en hiver, c’est fait ! Ca faisait longtemps que ce pays était sur notre bucket list, et que ça nous démangeait d’aller y faire un tour. On avait émis la possibilité l’année dernière, mais nous avions abandonné l’idée faute d’un budget conséquent. Bien qu’on avait vu pas mal de photos avant de partir, ou lu un certain nombre de carnets, nous n’avons pas été déçus ! Pourquoi ? Parce que la majorité des choses que nous avions vu avant de partir, se déroulaient l’été. L’Islande en hiver est relativement oubliée, et en particulier le nord. Il nous a d’ailleurs été très difficile en préparant ce voyage de trouver des informations sur le nord de l’île en hiver. Hormis le Golden Circle, et Myvatn, vous ne croiserez quasiment pas de touristes, dans la plupart de nos hébergements, nous étions les seuls à s’aventurer dans le coin.

 

Hormis ça, oui l’Islande est un pays qui met une claque, de part ses paysages, son activité volcanique, terrestre sans cesse en mouvement et qui vous rappelle à quel point nous ne sommes pas grand chose comparés à cette nature. Et ça c’est sans même évoquer, les légendes, les sagas, tout le bagage culturel et mystique qui donne à l’Islande un aspect magique et si particulier..

 

Alors oui l’Islande est une destination « à la mode », mais on comprend amplement pourquoi. Vous avez quand même peu de chance d’être déçus par ce que vous allez voir. Ce pays, c’est un peu le meilleur : le côté fjord de Norvège, les grands espaces, les bad lands américaines, des villages de pêcheurs aux atmosphères canadiennes avec cette touche, ce petit quelque chose d’unique qui en fait un pays hors du commun.

 

On a croisé peu de monde (60% de la population vit autour de Reykjavik), mais on a toujours été accueillis avec une certaine chaleur, contents de voir que des gens sont à même de sortir des sentiers battus, et curieux de découvrir ce pays et de s’aventurer là où peu de gens vont. Les islandais se sont pris la crise de plein fouet, et veulent à tout prix s’en sortir, et ils ont bien compris que le tourisme était une voie parmi d’autres.

 

En résumé, on a pris notre claque, on ne regrette pas ce voyage haut en couleurs qui nous aura fait vibrer, aimer, flipper et qui fut bien au-delà de nos espérances. Alors si vous hésitez encore, allez-y, il y a peu de chance que vous le regrettiez.

Cartes et Guides

Bon cette année, on a été raisonnables, oublions les 5 guides de l’Arctic Roadtrip, pas forcément utiles, place à la simplicité et à l’essentiel. Par chance il existe une (très) bonne version du Lonely Planet sur l’Islande. Le Lonely c’est un peu le meilleur des guides, en tout cas notre préféré (avec le Guide Vert mais là c’est plus nostalgique qu’autre chose). Les périodes d’ouverture des musées sont indiquées clairement, entre bons plans, Histoire et anecdotes, le tout est savamment dosé. Si vous partez, et vous ne voulez pas trop vous encombrer, prenez celui-ci.

Fidèles à nous-même, toujours pas de GPS pour nous et pour ce qui est des cartes on en avait deux. La première, une IGN, avait été achetée il y a quelques années, pour commencer à bosser une ébauche d’un semblant de projet de voyage. Sauf que quand on a commencé à la regarder en détails, eh bien des détails elle en manque et pas qu’un peu. En gros elle nous a servi en « carte perso » à pointer les endroits qu’on a découvert, qui n’était pas indiqués ou tout simplement nos coups de cœur. Pour la seconde carte, la plus complète, on a été faire un tour à la Librairie des Voyageurs pour tomber sur une carte d’un éditeur allemand : Reise Know How.

 

Echelle 1 :425000, indéchirable, imperméable, et surtout point très important pour le pays, elle indique les stations services. Elle est aussi surtout plus détaillée dans tout ce qui est relatif à la topologie du pays, montagne, fjord, baie. Bref on n’a pas regretté notre achat et on regardera sans doute du côté de cet éditeur pour notre prochain voyage.

Quelques chiffres :

  • 1979 kilomètres
  • Prix du Sans Plomb 95 : 243 ISK/L (soit environ 1,57€)
  • Prix d’Aller/Retour par Icelandair : 289€ par personne
  • Prix de location de voiture via SadCars : Environ 70€ / jour
  • Pour les hébergements, on vous invite à jeter un œil à notre article sur le blog, listant tous nos hébergements : http://www.retourdumonde.fr/blog/hebergement-hiver-islande/

On a mis d’autres chiffres un peu moins sérieux sur notre blog, dans notre article bilan.

1979

Kilomètres

-23°c

Au plus froid

3°c

Au plus chaud

16

arcs-en-ciel

Informations Pratiques :

Les Routes :
Bon on ne va pas vous le cacher, les routes en Islande et encore plus en hiver, c’est la grosse inconnue. Avant le départ on passait nos journées sur le site de l’état qui tient informé en temps réel des conditions de conduite (température de l’air, du sol, nombre de voitures passées, force du vent…) et des ouvertures de toutes les routes du pays. Vegagerdin c’est le site à avoir dans ses favoris avant de partir. L’état des routes peut changer du tout au tout en l’espace de 10 km. Bien qu’on ait croisé deux ou trois fois des déneigeuses, attendez vous à tout. Pour exemple, nous avons emprunté, vers Akureyri, une portion de la route numéro 1 sur 30/40km. Grosse tempête, du vent, du brouillard, des congères recouvrant la route, autant dire un moment difficile mais dont on s’est sortis. Mais la route a été fermée environ 2h après notre passage et ça pendant 2 jours, obligeant les automobilistes à faire un détour de plus d’une centaine de kilomètres par des fjords pas forcément plus rassurants. Tout ça pour dire que ça change souvent, que même sur la route principale, la 1, qui fait le tour de l’île vous pouvez avoir des surprises.

 

Attention aussi aux routes secondaires (route à 3 chiffres), qui passe du goudron au gravier en un rien de temps et où les nids de poules sont légions. Certaines routes encore plus petites sont fortement verglacées.

 

Si vous voulez des conseils sur la conduite à adopter sur les routes de gravier, SadCars a fait un un bon article avec vidéo à l’appui : http://sadcars.com/en/read/2013/07/12/driving-on-gravel-roads-in-iceland

Code de la route :
En ville 50km/h, comme un peu partout en Europe. Pour les routes asphaltées : 90km/h et pour les routes de gravier (Gravel Road), 80km/h. A savoir que les Islandais sont un peuple sans peur et sans reproche (enfin…), autant vous dire que la route ne leur fait pas peur, et ils n’hésiterons pas à vous doubler dans un virage, en montée, sans se poser une seule question. L’avantage de ce pays faiblement peuplé est que la circulation est plus que fluide, vous croisez peu d’automobilistes, donc le risque d’accident est faible.

 

Climat :
Dire que le climat change souvent en Islande est vrai. Mais il y a une constante assez récurrente : Le vent. L’Islande se trouve à un carrefour entre le Gulf Stream et les courants froids du Groenland, les températures y sont donc rarement très négatives, excepté du côté de Myvatn, région la plus froide du pays. Pour nous les températures ont oscillé entre 3°c et -20°c, avec une moyenne autour de -3°c. Nous avons eu quelques moments de neiges, des tempêtes lorsque nous traversions un fjord ou une montagne, et beaucoup de vent à la fin du séjour car une tempête longeait les côtes sud du pays. Ce qui arrive relativement souvent.

 

Aurores Boréales :
Pour le coup nous avons été très gâtés de ce côté là. Bien que l’Islande ait la réputation d’être nuageuse et donc plus difficile pour l’observation des lumières vertes nous avons eu notre lot de nuit magiques. Pour suivre les prédictions sur l’ensemble du pays, le site internet de la météo islandaise, Vedur, met à disposition une carte vous permettant de suivre les prévisions. Et en plus d’un indice, la carte vous indiquera l’épaisseur de la couche nuageuse pour ainsi augmenter vos chances.

 

Station essence :
Comme en Norvège, il y en a peu, très peu. Pensez donc à vous munir d’une carte routière vous indiquant les points essence. Parfois il s’agit simplement d’une pompe au beau milieu de nulle part, le long de la route. Par peur de ne pas trouver la prochaine, et pour plus de sécurité, nous faisions le plein à chaque fois que le réservoir était à moitié vide. La très grande majorité des stations essences sont à carte bleue. Et pour ce qui est du prix, c’est relativement similaire à ceux pratiqués en France.

4 Commentaires
  • Laurent
    Posted at 23:24h, 23 janvier Répondre

    Oulà, je m’attendais à bien pire en hiver! Ca doit être superbe. Nous y sommes allé en septembre et on a eu droit à une tempète de neige, on avait plus de neige que sur certaines des routes que j’aperçois ici. Mon aventure « météo »: http://www.islande-voyage.eu/autres/meteo-islande-climat/ 🙂

  • Islande 2 semaines
    Posted at 16:41h, 08 janvier Répondre

    Mon rêve d’y aller en hiver ! J’y était avec mon amie en été 2016 et nous avons vraiment envie de découvrir ce pays en hiver, l’atmosphère doit être dingue 🙂
    Merci beaucoup pour vos retours et vos conseils !

  • Ophelie
    Posted at 10:37h, 09 janvier Répondre

    Bonjour, je viens de tomber sur votre magnifique blog. Bravo il est très vien renseigné et donne envie de voyager. Mon chéri va avoir 40 ans cette année et son rêve d’enfant est de découvrir l’Islande sauf qu’il est de février donc se serait en hiver/printemps. Je me pose une multitude de questions. Nojs n’avons aucune expérience du froid en bon parisien que nous sommes. J’hésite à me lancer dans cette aventure et à la fois je suis pressé par la temps. Que me conseillez vous? Merci

    • retourdumonde
      Posted at 18:11h, 09 janvier Répondre

      Bonjour Ophélie n’hésitez pas à nous faire un petit mail avec vos questions, ne vous en faites pas, nous sommes nous aussi parisiens et nous avons survécus à l’Islande. Vous pouvez nous écrire à retoursdumonde(at)gmail.com ou dans la partie contact du site. Bien à vous.

Laisser un commentaire